322ème message

EVANGILE DE LA DELIVRANCE ET DU SALUT

LE SEIGNEUR JÉSUS EST VENU DANS CE MONDE AFIN QUE LES HOMMES SOIENT DANS LA FOI, C’EST-A-DIRE RICHES ET GRANDS EN LUI, ET SOIENT CONSIDÉRÉS PAR SON PÈRE. C'EST CETTE RICHESSE ET CETTE GRANDEUR QUI FONT QUE LE DIABLE SE SOUMETTE DEVANT EUX, MAIS LES GENS SONT RESTÉS DANS LA LOI QUI CONSISTE A CHERCHER LA CONSIDÉRATION DE L’HOMME ET SE SONT LANCES DANS LA RECHERCHE DE CE QUI VA AMENER LEURS SEMBLABLES A LES CONSIDÉRER ET A LEUR ETRE SOUMIS

                          C’est le 322ème message.

       Ce siècle actuel est gravement pauvre spirituellement. Cette pauvreté se fait voir ou se fait ressentir par l’excès de mal, et est due à l’aveuglément spirituel. Le Seigneur Jésus est venu avec une richesse, une gloire, une grandeur, un pouvoir… pour les donner aux hommes afin que ces derniers soient dans la foi de la richesse, de la grandeur, de la gloire, du pouvoir… en lui et soient considérés par son Père, soumettant par la même occasion le diable par cette possession du royaume des cieux. Mais, les hommes, n’ayant pas eu le recouvrement de la vue pour voir que ce qui est du ciel est au dessus de ce qui est de la terre, et que ce qui est de la chair est passager et ce qui est de l’esprit est éternel, sont restés dans la loi qui est la recherche du paraître physique, la considération et la préférence des choses de la terre, cherchant à être pris pour riches, grands, glorieux, puissants… par leurs semblables dans les choses incertaines. 

       Le Seigneur Jésus, voulant que les hommes soient considérés par son Père et que le diable se soumette à eux, leur a tout donné pour qu’ils y parviennent, et c’est par la foi en lui ; mais l’homme dans la loi, a plutôt cherché la considération de son prochain plutôt que celle de Dieu, que son semblable le respecte et se soumette à lui plutôt que le diable, il est ainsi resté dans la grandeur, la richesse, la gloire physique plutôt que spirituelle. L’Eternel Dieu étant Esprit, il ne considère pas le physique ou le matériel, mais plutôt l’esprit. De même, le diable aussi étant esprit, ne se soumet et ne se prosterne pas devant le physique et le matériel, mais plutôt devant l’esprit de Dieu. Le Seigneur Jésus nous a donné la foi qui fait que nous soyons considérés par son Père, et que le diable se soumette et se prosterne devant nous. Mais l’homme, restant dans la loi, ne cherche pas à posséder ce qui va faire qu’il soit considéré devant Dieu comme riche, grand, glorieux…, qui amènera le diable à le prendre pour un suprême devant lui. L’homme s’est plutôt livré à la recherche et la possession de ce qui va l’amener à être considéré par les hommes, et c’est à travers les choses physiques que son semblable se soumet devant lui.

       Etant dans la loi, l’homme ne connait pas en vérité que les hommes qui sont charnels ne peuvent que considérer les choses charnelles comme richesse, grandeur, gloire…, que c’est ce qui paraît physique que l’homme considère, et que la loi c’est la considération par l’homme du physique et de l’apparence. Voilà aussi pourquoi le Seigneur Jésus est venu nous faire quitter de la loi qui est l’homme charnel pour la foi en lui qui est l’homme spirituel. Voilà pourquoi le prophète Samuel étant dans la loi, s’était rendu à Bethlehem sous l’ordre de l’Eternel pour oindre parmi les fils d’Isaï celui qui devait être roi d’Israël. A la vue du fils aîné d’Isaï qui était géant et costaud, il était convaincu que c’était lui le prochain roi d’Israël mais, l’Eternel lui avait demandé de ne pas prendre en considération le physique, que lui l’Eternel ne considère par ce que l’homme charnel considère, que l’homme de la loi considère ce qui frappe les yeux, mais que lui l’Eternel regarde le cœur, c’est pourquoi 1Samuel 16/7 dit : «Et l'Éternel dit à Samuel: Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l'ai rejeté. L'Éternel ne considère pas ce que l'homme considère; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Éternel regarde au coeur.».

        Le Seigneur Jésus est venu nous faire quitter la loi qui est la considération de ce qui frappe les yeux, de ce qu’on touche pour richesse, des acclamations des mains d’hommes pour gloire, de la présentation dans les médias et autres pour célébrité…. Le Seigneur Jésus avait demandé que lorsqu’il reviendra, est-ce qu’il trouvera encore la foi sur terre (dans l’homme) ? Il avait dit cela parce qu’il voyait ces derniers temps où les hommes ne connaissent même pas la foi, et ne cherchent même pas à connaitre ce que c’est que avoir la foi en lui. Il savait qu’il va trouver la foi de l’homme charnel ou animal et non celle de l’homme spirituel qui est la foi en lui. L’homme voulant être respecté et considéré par son prochain se livre dans la recherche de la possession de ce que son semblable considère, et se dit qu’à travers cette possession, son semblable va le considérer et le respecter, et que s’il possède seulement ce que Dieu considère et glorifie, son semblable par contre ne pourra pas le considérer et le glorifier. Mais comme il est dans la loi qui est l’état d’aveuglément spirituel, voilà pourquoi il trouve et cherche la considération et la gloire en l’homme plutôt qu’en Dieu. 

       Il est difficile de croire en Dieu aujourd’hui parce que tout est visible pour les appréciations, la considération et les acclamations des mains d’hommes. Voilà même pourquoi le Seigneur Jésus-Christ dit : «Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul?» (Jean 5/44). Dieu qui est spirituel n’a pas besoin que l’homme ait des diplômes, du matériel, des titres… pour qu’il le considère ; et aussi le diable qui est spirituel ne regarde pas les diplômes, le matériel, le titre… pour être soumis. L’homme par contre qui est charnel ou de la loi regarde toutes ces choses pour considérer son semblable car, pour lui, ce sont ces choses qui ont de la valeur et font de son semblable un homme valeureux. L’homme veut être considéré juste, riche, grand, glorieux, célèbre… devant l’homme et non devant Dieu, et cela devient une abomination devant Dieu. Voilà pourquoi le Seigneur Jésus disait : «Vous, vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos cœurs; car ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu.» (Luc 16/15).

        Les hommes de la loi ne cherchent pas que Jésus-Christ considère premièrement leur cœur pour sa maison qui est la maison de Dieu, ils ne cherchent pas à se glorifier d’être dans la maison de Dieu, mais ils se glorifient plutôt de la grande poussière qu’ils ont élevée pour bâtiment et valorisée au prix de fortes sommes d’argent, et titrée pour maison de Dieu juste parce qu’étant dans la loi, leur gloire vient de ce qui frappe les yeux, or il est dit : «mais Christ l'est comme Fils sur sa maison; et sa maison, c'est nous, pourvu que nous retenions jusqu'à la fin la ferme confiance et l'espérance dont nous nous glorifions.» (Hébreux 3/6). Ils se lancent dans les défis des choses incertaines. Voyant comment les uns ont les grands bâtiments pour église, les autres se voyant petits à cause du petit bâtiment qu’ils possèdent, vont se lancer dans un défi d’aveuglément pour avoir aussi un grand bâtiment et se voir grands.

       Les hommes de Dieu, qui devaient amener les gens dans la foi en Jésus-Christ, sont eux-mêmes les maîtres de la loi. Ils amènent les gens à se lancer dans l’amour de l’argent pour des défis de possession des grands bâtiments, des chaînes de télévision et de radio… Quelle domination de la loi ! Le Seigneur Jésus ainsi que les apôtres dont les noms sont écrits dans la bible avaient quel défi pour la construction de la maison de Dieu ? Ce n’était pas l’argent qui avait manqué au Seigneur Jésus, ni aux apôtres pour construire un bâtiment pour Dieu, mais c’était pour nous enseigner que la maison, l’autel, le temple de Dieu, tout cela est passé du bâtiment au cœur. Les hommes de Dieu voulant être considérés des hommes et être célèbres, affichent leurs photos partout sur les plaques publicitaires, poteaux et murs. Ils se sont lancés dans la recherche ardente de l’argent où les gens sont devenus leurs champs de récolte. Dans leurs pensées de la loi, ils disent que comment un homme de Dieu peut-il marcher à pieds, habiter dans une chambre, studio, maison en terre battue, maison en planches, manger n’importe quoi… ? Pourtant, il suffirait pour eux de voir comment Jésus et les apôtres ont marché à pieds, dormi, mangé…. Ils veulent avoir les voitures, les maisons, les chaînes de télévision et de radio pour attirer la 

       considération, le respect et la soumission des gens devant eux, ce qui est devenu un envoûtement. Ils ont plongé les gens dans l’amour de l’argent en les séduisant, les flattant et les excitant à aller chercher de l’argent parce qu’ils veulent posséder le matériel pour que les hommes les considèrent pour de grands hommes de Dieu. Or il est dit : «Ne vous livrez pas à l'amour de l'argent; contentez-vous de ce que vous avez; car Dieu lui-même a dit: Je ne te délaisserai point, et je ne t'abandonnerai point.» (Hébreux 13/5). Et il est encore dit : «Car l'amour de l'argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. » (1Timothée 6/10). Quand ils voient quelqu’un entrer dans l’église en veste, qui a garé une voiture, ils lui donnent la place d’honneur. Mais quelle domination de la loi ! 

       Ils voient une star, un diplomate, un homme d’affaires… et le considèrent comme grand, riche, glorieux… à cause de ce qui frappe les yeux. Lorsqu’ils n’ont pas ce qui frappe les yeux ou ce qu’on touche, parfois ils sont malades, abattus, faibles, se lamentant, s’attristant et tout ceci rend leur esprit faible face à Satan ; car beaucoup de maladies aujourd’hui sont aussi causées par les inquiétudes, les lamentations, les pensées qui viennent du manque de matériel, et c’est comme ça que dans les cœurs, on se dit toujours qu’il faut de l’argent pour être considéré et respecté par sa famille, ses enfants, son quartier, son village. Voilà pourquoi beaucoup de gens entendent la parole de la foi, mais les inquiétudes du manquement du matériel les rendent faibles. C’est pour cela que le Seigneur Jésus dit : «Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c'est celui qui entend la parole et la comprend; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente.» (Matthieu 13/23).

        Ces choses attirent le respect devant l’homme et non devant Dieu. Mais, comme pour le grand nombre c’est la considération de l’homme qui est préférable à celle de Dieu, c’est comme ça que ce matériel dominant les cœurs et l’amour, pousse à l’orgueil, à la suffisance, au mépris… amenant l’homme à le considérer (le matériel) plus que son semblable, plus que son créateur. Voilà même pourquoi il est dit : «Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples: Qu'il sera difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu!» (Marc 10/23). 

       Selon la loi, on juge l’homme de riche, de grand, de glorieux par l’apparence ; or selon la foi, on juge l’homme par la grandeur, la richesse et la gloire de la justice de Dieu. Voilà même pourquoi le Seigneur Jésus dit : «Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice.» (Jean 7/24). Les choses de la terre et de l’homme ont gagné les cœurs des gens de ce siècle plutôt que les choses de Dieu ou du ciel, et pourtant il est dit : «N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui » (1Jean 2/15). Beaucoup de gens prennent l’exemple de la richesse de Salomon sans comprendre, mais il faut qu’ils sachent que lorsque l’Eternel Dieu avait dit à Salomon de lui demander une chose tel qu’il est dit : «A Gabaon, l'Éternel apparut en songe à Salomon pendant la nuit, et Dieu lui dit: Demande ce que tu veux que je te donne.» (1Rois 3/5), Salomon n’avait demandé ni souhaité la richesse de la terre, ni la longue vie de la chair sur terre, mais plutôt un cœur de sagesse pouvant discerner le bien et le mal. Cette demande avait plu à Dieu qui lui avait donné ce cœur sage et une grande richesse de la poussière qu’il n’avait pas demandée tel qu’il est dit : «Je te donnerai, en outre, ce que tu n'as pas demandé, des richesses et de la gloire, de telle sorte qu'il n'y aura pendant toute ta vie aucun roi qui soit ton pareil.» (1Rois 3/13).

        Aujourd’hui, le Seigneur nous demande de chercher premièrement le royaume de Dieu et sa justice et ces choses viendront après, mais nous, nous cherchons premièrement ces choses, voilà pourquoi nous ratons des deux côtés. Si les gens étaient dans la foi, le mal serait moins, parce que le mal vient dans l’esprit et, étant dans la foi en Jésus-Christ, nous serons des dieux dans l’esprit de vérité afin de dominer l’esprit du mal qui avait méprisé la loi charnelle de Moïse et d’où il a fallu l’intervention d’une loi spirituelle afin qu’il soit dominé.

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

 

Site WEB: WWW.CHAMPIDINO.ORG

TEL: (00237) 693 32 18 80 / 671 31 03 50 / 699 06 44 25

Email: champi320@yahoo.fr      Skype: champidino

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site