319ème message

EVANGILE DE LA DELIVRANCE ET DU SALUT

QUE TOUS CEUX QUI CROIENT ENCORE A LA LOI DE MOÏSE ET TOUS LES CATÉCHISTES QUI LA FONT RÉCITER AUX ENFANTS COMPRENNENT MAINTENANT, PAR LA DÉMONSTRATION DE LA PUISSANCE DE LA VÉRITÉ, QUE CETTE LOI EST CHARNELLE, PASSAGÈRE, IMPUISSANTE ET FAIBLE POUR SAUVER L’HOMME (SON ÂME)

                              C’est le 319ème message.


       Je ne viens pas exposer la connaissance des séminaires, ni la connaissance des écoles pastorales, mais par la grâce de Dieu, je viens révéler et démontrer la connaissance de la vérité de Christ afin que plusieurs soient éclairés et ne soient plus dans la confusion. Que tous les catéchistes, leurs géniteurs, et tous ceux qui croient encore que c’est par la loi de Moïse qu’ils obtiendront la justification de leurs âmes devant Dieu, comprennent maintenant que la loi de Moïse donnée par Dieu est une loi charnelle qui ne peut pas sauver l’âme ; que la foi en Jésus-Christ est une loi spirituelle donnée par Dieu pour sauver l’âme. Qu’elle soit charnelle (de Moïse) ou spirituelle (de Jésus-Christ), la loi est une alliance qui s’accompagne du sang. La loi charnelle de Moïse s’accompagnait chaque année du sang des taureaux et des boucs, et la loi spirituelle de Jésus a été accompagnée une seule fois de son propre sang. La loi charnelle de Moïse et la loi spirituelle de Jésus-Christ venaient de l’Eternel Dieu.

       Commençons premièrement par la loi charnelle de Moïse. L’Eternel Dieu appela Moïse sur le mont Sinaï pour lui donner la loi tel qu’il est dit : «L'Éternel dit à Moïse: Monte vers moi sur la montagne, et reste là; je te donnerai des tables de pierre, la loi et les ordonnances que j'ai écrites pour leur instruction.» (Exode 24/12). L’Eternel Dieu avait demandé à Moïse d’écrire cette loi sur les tablettes qui sera l’alliance avec tout le peuple tel qu’il est dit : «L'Éternel dit à Moïse: Écris ces paroles; car c'est conformément à ces paroles que je traite alliance avec toi et avec Israël. » (Exode 34/27), et Moïse, après avoir reçu la loi, est venu la donner au peuple qui accepta de lui obéir tel qu’il est dit : «Moïse vint rapporter au peuple toutes les paroles de l'Éternel et toutes les lois. Le peuple entier répondit d'une même voix: Nous ferons tout ce que l'Éternel a dit.» (Exode 24/3). 

       Comme la parole de Dieu qui est la parole de l’alliance est scellée par le sang, voilà pourquoi Moïse, après avoir lu tout le livre de l’alliance, a pris le sang des taureaux et des boucs pour le répandre sur le peuple en leur disant que ce sang est l’alliance que Dieu a fait avec eux tel qu’il est dit : «Il prit le livre de l'alliance, et le lut en présence du peuple; ils dirent: Nous ferons tout ce que l'Éternel a dit, et nous obéirons. Moïse prit le sang, et il le répandit sur le peuple, en disant: Voici le sang de l'alliance que l'Éternel a faite avec vous selon toutes ces paroles.» (Exode 24/7-8).

        Il en est de même avec le Seigneur Jésus qui, après avoir annoncé la loi spirituelle qui est l’alliance avec Dieu, a répandu son propre sang sur la croix. Mais quelques jours avant que cela n’arrive, il prit une coupe et après avoir rendu grâce, la donna pour son sang répandu pour tous tel qu’il est dit : «Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.» (Luc 22/20). La loi de Moïse qui est l’alliance charnelle, n’avait que le pouvoir de purifier la chair de l’homme, avec pour défaut l’impossibilité de purifier l’âme. Elle (l’alliance) a été remplacée par celle qui peut purifier l’âme. Voilà pourquoi il est dit : «En effet, si la première alliance avait été sans défaut, il n'aurait pas été question de la remplacer par une seconde. » (Hébreux 8/7).

        La loi de Moïse était puissante pour purifier la chair et, comme ce n’est pas la chair de l’homme qui doit s’approcher de Dieu et être sauvée mais plutôt son âme, cette loi impuissante et faible pour la purification de l’âme a été abolie pour introduire l’espérance par laquelle nous pouvons nous approcher de Dieu tel qu’il est dit : «Il y a ainsi abolition d'une ordonnance antérieure, à cause de son impuissance et de son inutilité, car la loi n'a rien amené à la perfection, et introduction d'une meilleure espérance, par laquelle nous nous approchons de Dieu.» (Hébreux 7/18-19). Pour que l’esprit de l’homme s’approche de Dieu qui est esprit, il faut que cet esprit soit purifié du péché. Le sang des taureaux et des boucs ne pouvant purifier le péché de l’homme, il a été remplacé par un autre sang. Voilà pourquoi il est dit : «car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés. » (Hébreux 10/4). 

       Si le sang des taureaux et des boucs, ainsi que la cendre des vaches avaient le pouvoir de purifier ce qui était souillé dans la chair, combien de fois le sang de Christ répandu pour purifier notre conscience tel qu’il est dit : «Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! » (Hébreux 9/13-14). Si la loi de Moïse qui était la loi charnelle, étant la loi de la mort, avait une gloire passagère, combien de fois la loi spirituelle de Jésus ! Voilà même pourquoi il est dit : «Or, si le ministère de la mort, gravé avec des lettres sur des pierres, a été glorieux, au point que les fils d'Israël ne pouvaient fixer les regards sur le visage de Moïse, à cause de la gloire de son visage, bien que cette gloire fût passagère, combien le ministère de l'esprit ne sera-t-il pas plus glorieux!» (2 Corinthiens 3/7-8). 

       Les apôtres, reconnaissant que tous ceux qui croient en la parole de Jésus-Christ sont justifiés par l’esprit de toute chose que la loi de Moïse limitée dans la chair ne pouvait pas justifier, disent : «et que quiconque croit est justifié par lui de toutes les choses dont vous ne pouviez être justifiés par la loi de Moïse. » (Actes 13/39). Et l’Eternel Dieu, reconnaissant que la loi ou l’alliance qui était donnée au peuple d’Israël était charnelle et pas bonne pour sauver leurs âmes quelle que soit la pratique, dit : «Je leur donnai aussi des préceptes qui n'étaient pas bons, et des ordonnances par lesquelles ils ne pouvaient vivre.» (Ezéchiel 20/25). 

       Moïse a apporté la loi charnelle donnée par Dieu, et Jésus Christ est venu avec la loi spirituelle envoyée par l’éternel Dieu ; les deux lois sont venues de Dieu, celle de Moïse qui est charnelle où les catéchistes font encore ministère aujourd’hui, précédait ou était l’ombre de loi de l’esprit de Jésus. Car toutes sont les lois venant du ciel. Mais l’une est charnelle et l’autre spirituelle, c’est comme deux pains descendus du ciel, celui de Moïse pour nourrir la chair et la sauver de la faim, et celui de Jésus pour nourrir l’âme et la sauver de la mort éternelle. 

       Comment les catéchistes, leurs géniteurs et autres ne comprennent-ils pas que la loi charnelle de Moïse n’était uniquement que pour le peuple d’Israël en son temps dans la chair, alors que la loi spirituelle de Jésus est pour le monde entier ? La loi de Moïse a conduit les gens jusqu’au commencement du ministère de Jésus, et Jésus ayant commencé son ministère, il ne parlait pas de la loi, mais de la fin qui est la loi spirituelle. Voilà même pourquoi il est dit : «Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée. Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus Christ;» (Galates 3/23-26). 

        Moïse qui avait apporté la loi depuis le mont Sinaï savait qu’il y aura une autre loi qui devait venir, plus puissante que sa loi, et c’est elle que tout le monde doit écouter pour espérer être sauvé. Voilà pourquoi il est dit : «Moïse a dit: Le Seigneur votre Dieu vous suscitera d'entre vos frères un prophète comme moi; vous l'écouterez dans tout ce qu'il vous dira, et quiconque n'écoutera pas ce prophète sera exterminé du milieu du peuple.» (Actes 3/22-23).

        Les gens n’ont pas compris pourquoi le Seigneur Jésus a dit au peuple d’Israël qu’il n’est pas venu abolir la loi de Moïse et les prophètes, mais l’accomplir. Cela veut dire qu’il n’est pas venu annuler le vol, l’injure, la tuerie, l’adultère… mais il est venu faire cesser dans l’homme le vol, l’injure, la tuerie, l’adultère…non dans le physique comme la loi de Moïse, mais dans l’esprit pour sauver l’esprit de l’homme. Donc, Jésus n’a pas aboli le mot vol, mais il a aboli non seulement l’acte de voler, mais aussi la pensée de voler. Voilà pourquoi il disait au peuple qu’il leur a été dit par la loi charnelle de Moïse de ne point commettre l’adultère, mais il a dit par sa loi spirituelle que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur tel qu’il est dit : «Vous avez appris qu'il a été dit: Tu ne commettras point d'adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur.» (Matthieu 5/27-28). 

       Donc, l’Esprit du Seigneur doit rendre témoignage non à notre chair qui obéit à la loi charnelle, mais à notre esprit qui obéit à la loi spirituelle car, l’esprit du Seigneur doit habiter dans notre esprit pour lui donner la vie. Voilà pourquoi le Seigneur dit que c’est l’esprit qui vivifie (Jean 6/63). C’est de la loi de Moïse que tous les peuples ou Etats tirent leurs lois où le vol, l’injure, l’assassinat… sont condamnés. Parfois il faut les preuves ou témoins. Donc cette loi est charnelle, voilà pourquoi les sorciers tuent, rendent malades… et ne sont pas inquiétés par la loi charnelle, parce qu’ils le font par l’esprit, et la loi charnelle ne condamne que l’esprit manifesté charnellement. Si c’est spirituellement, ils ne seront pas condamnés. Voilà pourquoi les sorciers ont un champ libre devant la loi de Moïse d’où est tirée la loi des hommes. C’est pourquoi il est dit qu’en Dieu on ne peut pas être juste avec sa propre loi ou celle qui vient de la loi de Moïse, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Jésus-Christ (Phillipiens 3/9). 

       Si les catéchistes et leurs géniteurs se reconnaissent à travers cette lumière, ces brigadiers des âmes mortes vont se repentir de leur ignorance, d’avoir entrainé la multitude de génération en génération. Mais s’ils se reconnaissent pour des gens qui œuvrent dans le ministère du maintien des âmes dans la mort éternelle, ils vont se lever pour insulter et combattre cette vérité. Mais la vérité a dit que celui qui n’est pas avec elle est contre elle tel qu’il est dit : «Celui qui n'est pas avec moi est contre moi, et celui qui n'assemble pas avec moi disperse. » (Luc 11/23). 

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32) 

 

Site Internet: WWW.CHAMPIDINO.ORG

TEL: (00237) 693 32 18 80  / 671 31 03 50  / 699 06 44 25

Email: champi320@yahoo.fr       Skype: champidino 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site