352ème message

Ce siècle est...

LE SEIGNEUR JÉSUS A COULE SON SANG ET EST MORT SUR LA CROIX POUR LA DÉLIVRANCE DE L’ÂME DE TOUT HOMME DE LA MORT ÉTERNELLE; ET TOUT HOMME NE SERAIT SAUVE QUE PAR LA VIE EN LUI .

 

                                  C’est le 352ème message

       Ce siècle est pleinement dans la confusion et la séduction qui sont de croire que, comme le Seigneur Jésus a coulé son sang sur la croix pour sauver les hommes (leurs âmes)de la mort éternelle, il suffit à tout homme de penser cela pour croire qu’il est déjà sauvé. En vérité, c’est l’heure pour les gens de sortir de la confusion et de la séduction qui les entrainent dans la faiblesse, la paresse, le sommeil et l’égarement.

       Nous devons comprendre que le Seigneur Jésus a vaincu la mort par sa vie qui est sa conduite ou sa marche ; et ce n’est que par cette vie que notre esprit triomphera aussi de la mort éternelle comme son esprit a triomphé de cette mort. Voilà pourquoi il est dit : «Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. » (Romains 8/11). Donc, tous ceux qui ne sont pas en lui, c’est-à-dire dans sa vie, sont encore morts ou dans la mort. Voilà pourquoi tout ce que les hommes devraient chercher à connaitre premièrement, c’est comment Jésus a marché ou s’est conduit dans ce monde physique pour triompher sur la mort éternelle. Ainsi, pour aussi triompher sur cette mort éternelle, les hommes n’auront qu’à marcher ou à se conduire comme le seigneur Jésus. C’est cette vie que nous devons vivre afin que nos âmes soient sauvées ;c’est la vérité à connaître par tout homme pour être affranchi (Jean 8/32).

       Le Seigneur Jésus savait qu’il va vaincre la mort éternelle pour nous ; et que tout ce qui nous restera à faire sera de le connaître, lui la vérité, et de le vivre afin d’être affranchis du mensonge qui est le fruit de la mort éternelle. Il est bon et agréable devant Dieu que l’homme (son âme)soit sauvé ; et pour cela, il faut qu’il parvienne à la connaissance de la vérité.Voilà pourquoi il est dit : «Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.» (1 Timothée 2/3-4). Le fait que le Seigneur Jésus ait coulé son sang sur la croix pour nous, ne nous rend pas directement purs ; parce qu’il y a une marche, une conduite ou une condition à remplir pour être purifié par ce sang. Voilà pourquoi il est dit : «Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. » (1 Jean 1/7).

        Le Seigneur Jésus a vaincu la mort pour nous ;mais pour que nous bénéficiions de cette victoire, il y a une condition à remplir qui est de vivre sa vie. Donc, les bénéficiaires de cette victoire de Jésus sur la croix sont ceux-là qui auront marché ou vécu comme il a marché ou vécu lui-même sur terre, pour que leurs âmes triomphent aussi de la mort éternelle. Voilà même pourquoi il est dit : «Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même.» (1 Jean 2/6). Donc, pour tous ceux-là qui refusent cette condition ou d’emprunter ce chemin, le sang de Christ et sa victoire sur la mort seront vains ; car il y a une condition à remplir pour bénéficier de ce sang et de cette victoire.

        Aussi si le fait que Jésus ait coulé son sang donnait à l’homme le ticket de la délivrance, il ne serait plus question de dire : «quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé». Donc, ne sera sauvé que celui qui invoquera son nom (Romains 10/13) ; le seigneur Jésus le précise lui-même lorsqu’il dit: «…celui qui me mange vivra par moi» (Jean 6/57). Donc, ne peut vivre que celui qui mange la vie ou le corps de Christ ; c’est-à-dire vivre la vie de Jésus. Et aussi, ne peut être affranchi que celui qui a connu la vérité. Ainsi, pour que l’homme soit sauvé, il faut qu’il parvienne à la connaissance de la vérité. Et pour qu’il parvienne à cette connaissance, il faut que la vérité soit prêchée ; et pour cela, les gens doivent être les envoyés, les appelés, les suscités, les établis de Christ.

       Pour que le Seigneur Jésus sauve l’âme de Corneille, il fallait qu’il fasse connaître la vérité à celui-ci ; et pour que cela se fasse, la vérité devait lui être prêchée. C’est pour cette raison que le Seigneur Jésus lui a envoyé l’apôtre Pierre. Les confus et les séducteurs ont rempli ce siècle, en croyant que comme Jésus a coulé son sang et est mort pour eux, cela leur donne le ticket de la délivrance et du sauvetage sans condition. Si tel était le cas, après que le Seigneur Jésus soit monté au ciel, il allait dire à Corneille : «le fait que j’ai entendu tes prières et que j’ai vu tes offrandes, tu es déjà sauvé, parce que j’ai coulé mon sang pour toi ». Mais au contraire, le Seigneur Jésus, sachant que c’est par la connaissance de sa vérité et vie qu’on est sauvé, a demandé à Corneille d’envoyer les gens à Joppé pour faire venir Simon, surnommé Pierre, qui était logé chez Simon le corailleur qui vivait près de la mer. Sans tarder, Corneille avait envoyé les gens appeler l’apôtre Pierre que le Seigneur Jésus avait informé de son intention de sauver l’âme de Corneille ; et qu’il devait se rendre chez lui afin de lui prêcher la parole de vérité pour qu’il connaisse cette vérité et soit affranchi ou sauvé. Voilà pourquoi il lui dit : «lève-toi, descends, et pars avec eux sans hésiter, car c'est moi qui les ai envoyés. » (Actes 10/20).

       Le Seigneur Jésus sait qu’il a coulé son sang et a vaincu la mort éternelle pour l’homme (son âme) ;mais que ce dernier ne peut entrer en possession de la victoire de son âme sur la mort éternelle que par la connaissance de la vérité, et cette vérité ne peut être connue si elle n’est pas prêchée. Pour que les habitants de la ville de Corinthe soient sauvés, il était question pour eux de connaître la vérité. Et pour cela, il fallait que cette vérité soit prêchée. Voilà pourquoi le seigneur Jésus avait demandé à l’apôtre Paul d’ouvrir sa bouche afin que la parole qu’il a déposée en lui tel qu’il avait déposée dans la bouche de Jérémie, tel qu’il a déposée dans ma bouche, soit libérée, pour la délivrance de plusieurs âmes de la mort éternelle dans la ville de Corinthe. C’est pourquoi il est dit : «Le Seigneur dit à Paul en vision pendant la nuit: Ne crains point; mais parle, et ne te tais point, Car je suis avec toi, et personne ne mettra la main sur toi pour te faire du mal: parle, car j'ai un peuple nombreux dans cette ville. » (Actes 18/9-10).

       Si nous mourrons avec le Seigneur, nous vivrons aussi avec lui. Si nous souffrons avec lui, nous serons glorifiés aussi avec lui, parce que c’est par la mort que Jésus a vaincu, qu’il est vivant pour l’éternité ; et c’est par la souffrance qu’il a reçu une gloire éternelle au-dessus de toute gloire. Pour vaincre la mort, le Seigneur Jésus a vaincu la vie de la chair en sacrifiant ce corps qui portait notre péché pour qu’il soit crucifié. Donc, si nous sommes en Jésus-Christ, cela veut dire que la vie de notre chair avec ses désirs et passions sont aussi crucifiés. Voilà même pourquoi il est dit : «Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.» (Galates 5/24).

       Christ a souffert dans la chair pour en finir avec le péché et la mort spirituelle ; à nous aussi de vouloir la même chose. C’est pour cela même qu’il est dit : «Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché, afin de vivre, non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair. » (1 Pierre 4/1-2).

       L’évangile de l’homme a rempli ce siècle, et c’est dans cet évangile que l’on croit être sauvé, tout en se séduisant que le Seigneur a tout fait ; qu’il n’y a plus donc rien à faire pour être sauvé. On ignore ainsi que si les gens ne connaissent pas la vérité de Christ, le sang de Christ coulé sur la croix pour eux sera en vain. Si l’évangile de Christ n’est pas prêché, il ne viendra pas la connaissance de la vérité, et pour qu’ils connaissent la vérité, il faut que l’évangile de Christ soit prêché. Voilà pourquoi l’apôtre Paul disait que ce n’est pas pour baptiser que Christ l’a envoyé, mais c’est pour annoncer l’évangile de vérité, non avec la sagesse de l’homme, afin que le sang de Christ coulé sur la croix pour les âmes ne soit pas rendu vain (1 Corinthiens 1/17). En ces derniers temps, c’est l’évangile de l’homme qui a rempli le monde, c’est cet évangile qui est à l’origine de l’évolution du mal ;mais nous combattons avec empressement et détermination pour faire chuter ce médicament (parole d’homme) empoisonné qui nourrit l’âme d’une fausse guérison et vie éternelle.

       Tous ceux-là que le diable utilise pour endormir les gens en les séduisant que le simple fait que le Seigneur Jésus est mort pour eux sur la croix, ils sont déjà sauvés sans aucune condition de conduite ou de marche sur un chemin qui mène au royaume des cieux, reconnaissent maintenant que nous sommes là pour démontrer la vérité. Le Seigneur Jésus a souffert et est mort physiquement pour nous, afin que nos âmes échappent à la souffrance et à la mort éternelle ; et tout ceci est à travers la connaissance de la vérité et vie.

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

 

SITE INTERNET : WWW.CHAMPIDINO.ORG

TEL: (+237) 693.32.18.80 /671.31.03.50 / 699 06 44 25

Email: champi320@yahoo.fr  /  Skype champidino

 - See more at: http://champidino.org/fr/index.php/revelations/l-evangile-de-la-delivrance-et-du-salut/423-352ememessage#sthash.v9zRI1t7.dpuf

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site