367ème message

EVANGILE DE LA DELIVRANCE ET DU SALUT

 

POURQUOI CE SERA UNE GRANDE MÉCHANCETÉ, UNE FOLIE ET UN AVEUGLEMENT POUR MOI DE PRIER DIEU EN LE SUPPLIANT DE DONNER LONGUE VIE ET SANTE A CES AUTORITÉS QUE JE VOIS AUJOURD’HUI DANS CE 21EME SIÈCLE, DE LA PLUS GRANDE JUSQU’A LA PLUS PETITE.

C’est le 367ème message.

 

      Le Seigneur Jésus qui m’a envoyé dans ce monde à la fin des temps avec sa puissance, avait souffert ici bas dans la chair qu’il avait prise en détruisant la mort et en mettant en évidence la vie et l’immortalité par son évangile qui doit être prêché à tout le monde, de près ou de loin, afin que sa souffrance ne soit pas rendue vaine pour les âmes de cette génération (2 Timothée 1/10 ; 1 Corinthiens 1/17). En vérité si le Seigneur Jésus me demandait : ‘’Que veux-tu auprès de moi pour ces autorités que tu vois dans ce monde ?’’, et que je lui répondais : ‘’Seigneur, je veux que ces autorités aient une longue vie et santé charnelle’’, cela sera une grande méchanceté, une folie, un aveuglément devant lui parce que 99,99% de ces autorités dans ce siècle sont mortes dans leurs âmes, quoique vivantes dans le physique. Voilà même pourquoi il est dit : «Mais celle qui vit dans les plaisirs est morte, quoique vivante. » (1 Timothée 5/6).

      Ces autorités sont mortes dans leurs âmes à cause du fait de se plaire dans le faux, la corruption, le vol, les détournements des fonds publics, la pédophilie, la magie, la sorcellerie, la tuerie…. Prierais-je Dieu pour ces autorités comme un aveugle ou le ferais-je comme un voyant ? Connaissant comment le Seigneur Jésus a souffert et a coulé son sang non pour la délivrance de la chair, mais pour l’âme morte, maintenant que je suis encore dans le physique dans ce monde, voyant comment 99,99% de ces autorités, sont vivantes physiquement mais mortes dans leurs âmes, prierais-je le Seigneur de donner longue vie et santé à leur chair pendant que leurs âmes qui sont à l’intérieur n’ont pas de santé ni de vie ? Car c’est même pour que ces âmes reviennent à la santé et à la vie que le Seigneur Jésus s’est sacrifié dans la chair qu’il était, préférant et acceptant de souffrir pour les âmes que de voir ces dernières souffrir dans le tourment éternel.

      Moi, en tant qu’envoyé du Seigneur Jésus, portant les marques de sa souffrance, étant au milieu de ces autorités sans santé et sans vie dans leurs âmes, âmes qui peuvent hériter le royaume des cieux où le sang de Christ crie encore pour elles, âmes qui peuvent encore revenir à la santé et à la vie à travers la puissance de l’évangile que je suis chargé avant ma naissance, d’annoncer en ces derniers temps. Si je ne prie p as Dieu pour leurs âmes, mais lui demande plutôt de donner une bonne santé et longue vie à leur chair qui ne pourra en aucun jour hériter le royaume des cieux mais plutôt la terre où elle provient, ce sera absurde, une folie devant Dieu !

       Comment peut-on voir l’homme dont l’âme n’a pas la santé, ni vie, mais donc la chair respire la santé et la vie et demander au Seigneur d’accorder encore à cette poussière une bonne santé et une longue vie ? Cela n’est qu’une folie et un aveuglément ! Reconnaissons que la chair est poussière et qu’elle n’a pas beaucoup d’années à faire pour retourner là où elle avait été tirée. Pourtant, les premiers hommes qui étaient avant Abraham vivaient des centaines d’années. Je prends le cas de Noé qui vécut 950 ans tel qu’il est dit: «Noé vécut, après le déluge, trois cent cinquante ans. Tous les jours de Noé furent de neuf cent cinquante ans; puis il mourut. » (Genèse 9/28-29) ; mais, l’Eternel, trouvant que cela ne sert à rien que cette chair qui est de la poussière mette des centaines d’années avant de retourner dans la terre où elle avait été prise, avait limité ses jours à 120 ans ; et par grâce, il peut encore lui accorder quelques années supplémentaires. Voilà pourquoi Genèse 6/3 dit : «Alors l'Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. ». Voilà pourquoi Abraham avait vécu 175 ans tel qu’il est dit : «Voici les jours des années de la vie d'Abraham: il vécut cent soixante quinze ans.

      Abraham expira et mourut, après une heureuse vieillesse, âgé et rassasié de jours, et il fut recueilli auprès de son peuple. » (Genèse 25/7-8), et Sara qui était la femme d’Abraham avait vécue 127 ans tel qu’il est dit : «La vie de Sara fut de cent vingt-sept ans: telles sont les années de la vie de Sara. Sara mourut à Kirjath Arba, qui est Hébron, dans le pays de Canaan… » (Genèse 23/1-2) ; Isaac, le fils d’Abraham avait vécu 180 ans tel qu’il est dit : «Les jours d'Isaac furent de cent quatre-vingts ans. Il expira et mourut, et il fut recueilli auprès de son peuple, âgé et rassasié de jours, et Ésaü et Jacob, ses fils, l'enterrèrent.» (Genèse 35/28-29), et Jacob le Fils d’Isaac appelé Israël avait vécu 147 ans tel qu’il est dit : «Jacob vécut dix-sept ans dans le pays d'Égypte; et les jours des années de la vie de Jacob furent de cent quarante-sept ans. » (Genèse 47/28) ; Joseph le Fils de Jacob qui était vendu en Egypte et dont le peuple d’Israël en Egypte avait la recommandation de ramener les restes en Israël, avait vécu 110 ans tel qu’il est dit : «Joseph mourut, âgé de cent dix ans. On l'embauma, et on le mit dans un cercueil en Égypte. » (Genèse 50/26).

      Moïse le Prophète qui était envoyé par l’Eternel pour sortir le peuple d’Israël de l’Egypte avait vécu 120 ans tel qu’il est dit : «Moïse était âgé de cent vingt ans lorsqu'il mourut; sa vue n'était point affaiblie, et sa vigueur n'était point passée. » (Deutéronome 34/7) et Josué, serviteur de l’Eternel qui avait succédé à Moïse sur recommandation de Dieu et qui avait fait entrer le peuple d’Israël à Canaan en détruisant le mur de Jéricho avait vécu 110 ans tel qu’il est dit : «Après ces choses, Josué, fils de Nun, serviteur de l'Éternel, mourut, âgé de cent dix ans. On l'ensevelit dans le territoire qu'il avait eu en partage, à Thimnath Sérach, dans la montagne d'Éphraïm, au nord de la montagne de Gaasch. » (Josué 24/29-30).

      Donc, pour ces autorités, d’ici peu de temps, leur chair qui est la terre va retourner dans la terre où elle avait été prise ; et l’âme qui s’en va étant morte ne sera réservée que pour être jetée dans le lac de feu. Quel mauvais voyage donc dans ce monde pour ces autorités qui vivent dans la pédophilie, l’homosexualité, la consommation du sang et de la chair humaine, la tuerie et toutes sortes de magie, bien que vivant dans les maisons de luxe, portant des vêtements de grand prix, roulant dans de grosses voitures escortées, voyageant dans des avions privés ou en première classe, passant des nuits dans de grands hôtels, mangeant dans de grands restaurants, se faisant traiter dans de grands hôpitaux…, mais la misère, la pauvreté, la lèpre, l’aveuglément, la surdité, la maladie, la nudité… terrorisant leurs âmes. Donc en vérité, trouver 99,99% des autorités qui ne vivent que dans le physique et non dans leurs âmes et prier Dieu en le suppliant d’accorder une bonne santé et longue vie à leur poussière qui en a encore pour peu de temps avant de retourner dans son pays d’origine, n’est qu’une grande méchanceté, une folie et un aveuglément auprès du prince de vie qui avait été envoyé pour vivifier les âmes et non la chair par son évangile tel qu’il rend témoignage en ces termes : «C'est l'esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. » (Jean 6/63). Le Seigneur Jésus s’était sacrifié pour que les âmes de ces autorités ne soient plus sacrifiées au lac de feu éternel.

    Pour moi, ces autorités se trouvent spirituellement dans la profondeur des WC artisanaux, couverts de selles et d’asticots ; et il faut un grand courage pour les enlever de ces profondeurs. Ce n’est pas ce que je touche qui fait ma joie, ni ce que mon corps de poussière revêt, ni cette poussière appelée nourriture qui entre dans mon bidon de ventre, ni là où je pose la tête, ni encore où je peux me trouver comme ville, village, continent. Voilà pourquoi l’Afrique n’est pas l’enfer pour moi ; et l’Europe, l’Amérique et l’Asie ne sont pas non plus pour moi des paradis. C’est moi le paradis de part ce que je porte. Et je possède tout de ce que les gens n’aiment pas et rien de ce que les gens aiment.

 

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

 

Web-Site: WWW.CHAMPIDINO.ORG

TEL: (00237) 693 32 18 80 / 671 31 03 50

Email: champi320@yahoo.fr Skype: champidino

- See more at: http://www.champidino.org/fr/index....

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site