374ème message

LE SALUT

EN VÉRITÉ, SI LA CONNAISSANCE DES CHOSES DE LA TERRE REMPLIE DANS CETTE PETITE BOUE QUE LES HOMMES APPELLENT CERVEAU ÉTAIT PLUTÔT LA CONNAISSANCE DES CHOSES D’EN HAUT DANS LE CŒUR, LE MAL SERAIT RARE DANS CETTE GÉNÉRATION ; ET L’HOMME NE DEVAIT PLUS CRAINDRE OU FUIR SON SEMBLABLE COMME UN SERPENT.

C’est le 374ème message.

 

       Dans cette petite boue appelée cerveau, ils ont un bagage de la connaissance des choses vaines pour la fin des temps ; et dans ce bagage, ils sont agrégés, docteurs, penseurs, philosophes, mathématiciens, scientifiques, historiens, chimistes, informaticiens, archéologues, écrivains, politologues…. Lorsque la chair de ceux-là est en train de retourner dans la terre où elle avait été tirée ou prise, les gens commencent à dire que c’est un cerveau qui s’en va, et certains hommes vont souvent jusqu’à retirer du défunt, cette petite boue appelée cerveau, dans le but de recueillir sa connaissance des choses de la terre.

                        Le cerveau de poussiere

       Hier, au temps du prophète Osée, Dieu disait au peuple d’Israël : « Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance … » (Osée 4/6). De même, cette génération périt parce qu’il lui manque le bagage de la connaissance non des choses de la terre dans la boue appelée cerveau, mais la connaissance des choses d’en haut dans le cœur. Or cette génération devrait premièrement chercher la connaissance des choses d’en haut, connaissance qui délivre de l’aveuglément, de la surdité, de la maladie, de la folie, de la pauvreté, de la misère, de la nudité, de la bassesse… pour ne pas légaliser les mariages homosexuels, pour ne pas être pédophile, homosexuel, magicien, sorcier, tueur, assassin, détourneur, incitateur des guerres, faussaire, corrupteur, agresseur, voleur, menteur, jaloux, orgueilleux, méprisant, raciste, tribaliste, adultérin, haineux… voilà même pourquoi il est dit : « Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre » (Colossiens 3/2).

       En vérité, si cette génération était véritablement enseignée sur la connaissance des choses sans fin de valeur, elle n’aurait pas connu autant de pauvreté et de misère du bien de Dieu ; et elle n’allait pas non plus être excessivement riche du mal et de la méchanceté.

       En vérité, si dès le bas âge on faisait connaître aux enfants que le ciel et la terre qui renferment toutes choses et qui ont été créés par la parole de Dieu seront détruits, et que cette parole créatrice va demeurer éternellement tel que le Seigneur Jésus dit : « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point » (Matthieu 24/35) ; si on leur faisait connaître qu’il faut tirer la gloire, la grandeur, la richesse… premièrement dans la volonté de la parole créatrice de toutes choses, et non dans les choses passagères ou réservées pour la destruction ; si on leur faisait connaître que la vie sur terre n’est qu’un court métrage où personne ne sait quand le créateur va le retirer de la chair, que ce petit passage sur la terre n’est qu’une épreuve ou un examen, qu’échouer cet examen les amènera à demeurer éternellement dans le lac de feu, et le réussir leur fera passer une éternité au royaume des cieux, que réussir cet examen c’est gagner Dieu, et gagner Dieu, c’est souhaiter et faire du bien à l’homme, en le prenant comme Dieu le prend, en lui souhaitant vie, santé et réussite tant dans l’esprit que dans le physique, qu’échouer cet examen c’est perdre Dieu, et perdre Dieu, c’est mépriser, chosifier et torturer son semblable, le rendre malade, l’envoûter, le vendre ou le donner en sacrifice, le tuer, l’ensorceler, le calomnier, lui voler ses biens , l’agresser, lui souhaiter des malheurs, l’échec… ; aussi si on leur faisait connaître qu’ils sont nés pauvres et morts, et que s’ils n’obtiennent pas cette richesse et vie du royaume des cieux pendant qu’ils sont encore dans le corps de chair ou sur la terre, ils retourneront pauvres et morts pour l’éternité, si on leur faisait comprendre que s’ils passent tout le temps à connaître les choses de la terre et à remplir leur petite boue appelée cerveau, cela va leur permettre de travailler et de gagner le pain de la terre qui n’est que le pain de Moïse, et que s’ils connaissent premièrement les choses du ciel, cela va les amener à travailler et à gagner le pain éternel de Jésus, alors le bien inonderait.

       Voilà pourquoi le Seigneur Jésus dit : « Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau » (Jean 6/27). Comment va-t-on travailler et gagner le pain du ciel si on n’a pas la connaissance des choses du ciel ? De même pour travailler et gagner grand le pain de la terre dans les sociétés privées ou dans la fonction publique, il faut connaître grandement les choses de la terre. Si on a la connaissance des choses du royaume des cieux dans son cœur, on peut travailler dans l’entreprise ou l’œuvre de Dieu et gagner un grand pain.

       Il y a beaucoup à donner, à transmettre et à remettre aux hommes de cette génération. Ce que le Seigneur a déposé en moi, je le leur dois. S’il y avait le véritable enseignement, alors il y aurait moins de kamikazes, des guerres et d’abominations…. Lorsque je croise quelqu’un qui mousse parce qu’il se reconnait grand… dans cette petite boue appelée cerveau, je le trouve tellement petit, qu’il soit chef d’Etat, chancelier, ministre, diplomate, Général, gouverneur, chef d’entreprise… parce qu’il a en face de lui un grand de cœur, grandeur qui a fait régner David, roi sur le peuple d’Israël ; c’est cette grandeur que Salomon avait demandée à Dieu. Moi,

       j’ai un vide dans la connaissance des choses de la terre ; car ma petite boue appelée cerveau est parsemée de trous. Mais si je suis au milieu de cette génération, c’est parce que le Seigneur m’a demandé de vite venir et de faire connaître aux agrégés, docteurs, penseurs, philosophes, mathématiciens, scientifiques, chimistes, politologues, écrivains … la connaissance qu’il a mise en moi, sinon ils périront par manque de cette connaissance. Donc, j’ai une très grande mission, mais je peux tout par celui qui est avec moi et qui n’a pas voulu que sa souffrance et son sang coulé sur la terre soit en vain pour cette génération, et à lui seul soit la gloire pour l’éternité.

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

 

Web-Site: WWW.CHAMPIDINO.ORG Tel: (00237) 693 32 18 80

Email: champi320@yahoo.fr Skype: champidino

- See more at: http://www.champidino.org/fr/index....

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×