426ème message

DERNIERE HEURE DE VERITE : C’EST LE MOMENT POUR LE PRESIDENT PAUL BIYA DE SAVOIR QU’IL N’A JAMAIS REÇU LE BAPTEME SELON DIEU, QUE LES GOUTTES D’EAU QU’ON LUI AVAIT VERSEES SUR LA TETE LORSQU’IL ETAIT ENFANT ET AU PRIX D’ARGENT N’ETAIENT QU’UN MENSONGE,UNE FAUSSETE, UNE CORRUPTION,UNE MAGIE, UN ASSASSINAT…ET CELA A UN IMPACT ETERNEL DANS SON AME, MAIS AUSSI DANS SES FONCTIONS

C’est le 426ème message

       En vérité, la seule chose très importante que j’ai reçue du Seigneur Jésus, c’est son amour, qui est apporté premièrement à l’âme, c’est cet amour qui est ma richesse, ma fortune, mon trésor et mes biens éternels ; et dans le sentiment de cet amour, je préfère voir l’homme dans sa chair manquer d’argent, trouver à peine de quoi mettre sous la dent, posséder difficilement des vêtements de rechange et trouver à peine où reposer sa tête que de le voir manquer de tout dans son âme.

       Dans la voyance de Christ, lorsque je regarde le Président Paul Biya, je vois sa chair comblée de pouvoir, de puissance, de gloire, de grandeur, de plaisir, d’honneur et de richesse, et je vois aussi son âme malheureuse, pauvre, misérable et nue. Son état ne m’amène pas à sourire, mais plutôt me plonge dans la tristesse. Cela ne me fait pas rire, mais plutôt pleurer. La chair du Président Paul Biya n’est qu’une motte de terre qui n’a qu’une courte durée avant de rentrer là où elle avait été prise, et pourtant, c’est cette chair ou carapace qui est dotée de pouvoir, de puissance, de gloire, de grandeur, d’honneur et de richesse, alors que l’âme qui est éternelle, l’âme pour laquelle le Seigneur Jésus est venu se sacrifier en versant son sang pour qu’elle soit rachetée de la pauvreté, de la misère, de la lèpre et de la mort éternelle, si on se revêt de lui le Seigneur et qu’on le prenne pour pouvoir, grandeur, gloire, honneur, richesse et vie véritable, n’a rien du tout.

       Monsieur le Président, l’amour que j’ai pour vous et le meilleur cadeau que je vous apporte, et qui dépasse tout ce que vous touchez et emmagasinez n’est que la vérité qui vous fera posséder ce qui est véritable, c’est-à-dire la gloire, la grandeur, la richesse, le véritable pouvoir et l’honneur éternels. Monsieur le Président, Dieu a limité la durée de vie de la chair sur terre à 120 ans. Elle peut déborder par grâce, mais de nos jours il devient de plus en plus difficile d’arriver à cet âge. Voilà donc, ce qui est écrit : « Alors l'Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans.» (Genèse 6/3). Monsieur le Président, votre chair a déjà 83 ans de vie parce que vous êtes né le 13 Février 1933. Donc, d’ici peu de temps, vous laisserez cette chair de terre qui n’est que la carapace qui a tout touché, possédé et emmagasiné tout ce qui est passager; mais votre âme qui doit alors  passer une éternité, qu’est-ce qu’elle a ? Comment vous ne vous inquiétez pas par rapport à votre demeure éternelle, parce qu’il y a d’un coté le lac de feu et de l’autre le royaume des cieux. Monsieur le Président, mais comment pouvez-vous vous inquiéter si vous ne voyez pas un danger ? Comment pouvez-vous voir un danger s’il n’y a personne qui vous amène à recouvrer la vue ? Comment y aura-t-il ces personnes si elles ne sont pas envoyées de Dieu ? (Romain 10/13-15).

        Ce n’est pas celui qui décide de venir auprès de vous qui est envoyé, mais c’est celui que le Seigneur envoie. Voilà pourquoi il est dit : « Car ce n'est pas celui qui se recommande lui-même qui est approuvé, c'est celui que le Seigneur recommande. » (2Corintiens 10/18). Monsieur le Président, je vous parle en tant qu’envoyé de Dieu, celui qui a prophétisé à l’âge de 06 mois sur sa mission. Je ne viens pas dans ce monde recevoir, mais plutôt donner. J’ai en moi la personnalité de Christ et je suis doté de ses valeurs. L’homme sur la terre, quelle que soit sa classe sociale, n’a rien pour me faire changer d’avis, mais je possède en moi ce qui le détournera du mauvais chemin, et je n’ai peur de personne si ce n’est de celui qui demeure en moi, qui a coulé son sang pour le rachat de toute âme, et qui veut que je ne me taise point, mais que je dise la vérité à tous afin que son sang qui a coulé sur la croix ne soit pas en vain pour les âmes de cette génération.

        Monsieur le Président, par grâce, par amour et pour la pitié de Dieu, vous devez entendre, lire et connaître la vérité, celle qui vous affranchit et qui vous rend libre pour l’éternité. Monsieur le Président, les premiers missionnaires catholiques sont arrivés au Cameroun en 1890 ; ces mercenaires n’avaient pas voulu que les gens lisent la bible et cela a eu un impact négatif dont les effets se ressentent encore aujourd’hui dans ce pays. Monsieur le Président, ces derniers avaient trompé vos grands parents, vos parents y compris vous-même. Monsieur le Président, par le sentiment de Dieu qui envahit tout mon être, je ne veux pas que vous mourriez physiquement dans cet état spirituel comme vos grands parents et parents. Monsieur le Président, le Seigneur Jésus en détruisant la mort, a mis devant nous la vie par son Evangile tel qu’il est dit : « et qui a été manifestée maintenant par l'apparition de notre Sauveur Jésus-Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l'immortalité par l'Évangile. » (2Timothée 1/10). Donc, sans l’évangile de Christ, il n’y a pas de vie éternelle.

        Monsieur le Président, les gens qui disent vous avoir baptisé ne sont que des personnes qui troublent, et qui veulent renverser l’Evangile de Christ ; et c’est pour eux qu’il est dit : « Non pas qu'il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Évangile de Christ.» (Galates 1/7). Monsieur le Président, ces fauteurs de trouble vous ont trompé qu’ils vous ont baptisé, et aujourd’hui le 28 Avril 2016 où j’écris ce message, vous avez 83 ans et croyez toujours en ce mensonge par ignorance, vous disant que vous êtes déjà baptisé. Monsieur le Président, en Dieu, on ne baptise pas les bébés ou les enfants parce qu’un bébé ou un enfant ne peut pas croire au changement. On ne baptise que ceux qui ont cru ou pris l’engagement, et le bébé ou l’enfant ne peut pas prendre d’engagement. Voilà pourquoi le Seigneur Jésus disait aux apôtres que celui qui croira en son Evangile à travers ce qu’ils vont annoncer et qui sera baptisé sera sauvé tel qu’il est écrit : « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.» (Marc 16/16).

       Le baptême n’est pas une eau pour laver le corps, mais un engagement d’une bonne conscience envers Dieu tel qu’il est dit : « Cette eau était une figure du baptême, qui n'est pas la purification des souillures du corps, mais l'engagement d'une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ,» (1Pierre 3/21). Voilà pourquoi même hier au temps de Jean Baptiste, les gens venaient confesser leurs péchés et se faisaient baptiser dans l’eau du Jourdain tel qu’il est écrit : « Jean parut, baptisant dans le désert, et prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés. Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui; et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain. » (Marc 1/4-5). Donc, Monsieur le Président, on ne baptise que celui qui a confessé ou renoncé à ses péchés ; même le Seigneur Jésus qui a été envoyé par Dieu pour être notre sauveur était venu vers Jean Baptiste solliciter le baptême et il avait été baptisé dans les eaux du Jourdain (Matthieu 3/13-16).

       Président, avec vos 83 ans d’âge, vous croyez toujours par ignorance qu’on vous avait baptisé. Président, avez-vous été baptisé à l’âge de la raison ? Avez-vous pris l’engagement après avoir su que vous êtes mort sans Jésus ? Êtes-vous entré dans les eaux du baptême pour être enseveli ? La réponse est sans doute non. Monsieur le Président, on vous avait versé une poignée d’eau sur la tête pour baptême lorsque vous étiez enfant, et ces mercenaires avaient vendu ce mensonge à vos parents qui avaient acheté cette tromperie. En plus, ce mensonge était accompagné d’un parrain. Vous président, vous avez eu un parrain de baptême !En Dieu, si on baptisait les bébés ou les enfants, Jésus aurait eu un parrain. Voilà pourquoi en Dieu on ne parle pas de parrainage. Le baptême qu’on vous a donné ou fait au prix d’une somme d’agent n’est que le mensonge, le faux, la corruption, le vol, la magie…. Président, la parole des mercenaires qui vous ont trompé ne vous a pas circoncis le cœur pour le transformer en cœur de Dieu, afin de vous amener à mépriser les choses de ce monde, y compris le pouvoir au sommet de l’Etat que vous détenez depuis 33 ans.

       Ces mercenaires ne vous ont pas enseignés que le pouvoir qui fait dominer sur le péché ou le mal vaut mieux que le pouvoir qui fait dominer sur les hommes. Ils ne vous ont pas fait savoir que vous êtes venu spirituellement pauvre et mort sur la terre, et que vous devez tout faire pour rentrer riche et vivant dans votre âme, même si votre chair mange des sauterelles et du miel sauvage comme le prophète Jean Baptiste, ou se nourrit des miettes de la table des riches comme le pauvre Lazare dans la parabole de Jésus. Ils ne vous ont pas fait connaître que la vie sur la terre n’est qu’un court métrage qui s’étend du jour qu’on naît au jour où on rend l’âme. Si vous avez par exemple à faire 100 ans sur la terre, à chaque seconde, minute, heure, jour, semaine, mois, année qui passe, on s’approche de la sortie de ce monde, et tout ce que nous devons penser et vouloir premièrement, c’est d’éviter le lac de feu éternel pour gagner le royaume des cieux. Tout ce que nous faisons sur la terre est enregistré par Dieu, et tout cela sera devant nous au dernier jour.

        Lorsque Dieu vous met pour diriger son peuple, si vous ne rendez compte à personne, néanmoins, vous le devez pour Dieu de diriger le peuple non comme bon vous semble, mais comme cela plaît à Dieu, car son pouvoir est au-dessus de la Rose-Croix, de la franc maçonnerie…, cette magie qui contraint les gens à devenir homosexuels, à boire le sang humain, à manger la chair humaine, à se transformer en animal…. Donc, Monsieur le Président, c’est l’heure de savoir qu’on vous avait bel et bien trompé, et de prendre maintenant une sage décision. Ne vous dites pas que lorsque vos yeux seront fermés, on va appeler le cardinal, l’archevêque, les prêtres, les pasteurs… qui viendront faire une prière en aspergeant leur eau sur le cercueil qui contiendra votre motte de terre pendant que vous (votre âme) êtes déjà parti, disant qu’ils sont en train de vous bénir et de faire en sorte que votre nom soit écrit dans le livre de vie.

       Monsieur le Président, le pape Jean Paul II avait visité le Cameroun en Août 1985, il était revenu pour la deuxième fois en septembre 1995, et le pape Benoît XVI avait visité le Cameroun en Mars 2009. Comprenez que ces gens n’avaient rien apporté de bon pour l’âme. Ils ont plutôt occasionné des dépenses énormes de plusieurs milliards. Monsieur le Président, comprenez que le pape n’est qu’un chef d’Etat comme vous ; il est le chef du Vatican. Comment un serviteur de Dieu se fait un Etat souverain dans un autre Etat souverain où aujourd’hui vous avez deux ambassadeurs en Italie, l’un auprès du gouvernement italien et l’autre auprès de l’Etat du Vatican ?

       Monsieur le Président, posez un jour la question au pape de savoir pourquoi Dieu a établi dans son église les apôtres, les prophètes, les docteurs, les pasteurs, les évangélistes et il ne porte aucun de ces noms ? Mais il s’appelle plutôt pape et dit qu’il représente un apôtre dont le nom est Pierre. Qu’il vous dise en vérité d’où sort cette appellation « pape ». Monsieur le Président, l’Etat du Vatican est à 75% responsable de l’état de l’ignorance des hommes de cette génération. Au Cameroun, il y a plus de 47 dénominations appelées « églises » qui ont l’autorisation présidentielle, et chacune s’appuie sur cette autorisation pour se faire une entreprise rapportant beaucoup d’argent ; voilà pourquoi ces menteurs, escrocs, corrompus, visionnaires, marabouts, magiciens ont rempli votre nation.

        Monsieur le Président, cherchez à vous confier à la vérité qui vous affranchit et sauve votre âme, et non dans les dénominations appelées églises. Je ne suis pas de ce que les gens appellent ancienne église ou encore église réveillée, mais je suis de l’Evangile de la Croix de Christ ou encore de sa vérité. Il y a quelque temps, un journaliste m’avait posé la question de savoir si j’étais d’accord avec la position de Christian TUMI qui vous demande de prendre la retraite parce que vous êtes déjà vieux ; je lui avait répondu que moi je n’étais pas d’accord, non pas parce que je veux que vous demeurez au pouvoir, mais que ce monsieur Christian TUMI n’a pas qualité pour donner une leçon, parce qu’il fait partie du groupe des gens qui vous ont trompé qu’ils vous ont baptisé et en même temps ont escroqué vos parents, le cardinal TUMI qui se dit homme de Dieu, lui qui doit enseigner aux gens à ne point prendre part aux jeux de hasard, a fait louer au PMUC le terrain de l’archidiocèse de Douala pour un montant de 38 millions par an pour une durée de 60 ans. Malgré que ce terrain, les ancêtres douala l’avaient donné gratuitement à l’église catholique, eux en échange leur vendent le baptême, et ceci depuis les ancêtres. Sur ce terrain, ils ont installé la direction des jeux de hasard qui leur verse beaucoup d’argent pour qu’ils engraissent les ventres. Donc, ils ne vous ont rien donné comme enseignement mais plutôt, ils ont pratiqué le mensonge, le faux, la corruption, la magie... sur vous.

         Je ne suis pas en vérité celui qui acclame les morts ou les pauvres, et ma prière pour vous Président, ce n’est pas premièrement que Dieu vous ajoute des jours sur terre dans votre état spirituel, mais c’est plutôt qu’il vous ouvre les yeux pour que vous voyez claire ; et cette voyance sera bénéfique tant pour votre âme que pour votre chair, surtout dans vos fonctions. J’aime votre âme et les âmes de tout le monde, voilà pourquoi j’aime dire la vérité, sachant que c’est par elle que l’homme peut être affranchi du mal et être sauvé de la mort éternelle. Monsieur le Président, ce message est un paquet que le Seigneur m’a confié de vous remettre et je vous le dois quelles que soient les conséquences. Mais mieux vaut ouvrir la bouche et faire quelques jours sur terre pour vivre éternellement dans son âme, que de la fermer et passer des siècles sur terre pour demeurer mort éternellement dans son âme.

 

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

- See more at: http://champidino.org/fr/index.php/revelations/l-evangile-de-la-delivrance-et-du-salut/497-426eme-message#sthash.br4WVzo6.dpuf

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site