LES ARMES DU SEIGNEUR JESUS:UN POUVOIR DONNE AUX HOMMES. Message 20

NOTRE PUISSANCE...

                  LES ARMES DU SEIGNEUR JESUS:UN POUVOIR DONNE AUX HOMMES         

C’EST LE 20EME MESSAGE.

     Le Seigneur Jésus dit : « Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire »: Luc 10/19.  Ce pouvoir contient plusieurs armes parmi lesquelles la tempérance, la patience, le pardon, l’humilité, la douceur, la bonté, la paix et l’amour. C’est pourquoi Ephésiens 6 :11 nous dit : « Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. » 

     On ne peut pas avoir ces armes s’il existe encore en nous la jalousie, l’orgueil, le mensonge, le vol, l’égoïsme, les querelles, l’impudicité, les rancunes et les moqueries. Parler de ces armes ou pouvoir c’est parler du Seigneur Jésus lui-même.

     Cette puissance nous permet de marcher dans la victoire qui est la volonté de Dieu, qui est la lumière et cette lumière nous permet de discerner la parole de Dieu et les manifestations du diable qui sont la ruse. Il faut savoir comment utiliser la tempérance, le pardon et la patience parce que le diable passe par notre semblable (Homme)pour nous amener  à fléchir les genoux  devant lui. Et lorsqu’on fléchit les genoux il devient notre maître.

     On ne combat pas le diable avec le matériel, mais on le combat avec la puissance de Dieu qui est une faiblesse devant les hommes c’est-à-dire en menant la vie du Seigneur Jésus qui s’est donné comme pouvoir et arme dans sa manière de vivre ; car c’est là que se trouve la victoire.

     Satan a un autre point fort qui est celui de susciter la colère en l’homme. Lorsque l’homme est en colère, il est facile pour ce dernier d’agir selon le diable.Etre au-dessus du diable c’est être dans le pouvoir, la puissance et la victoire qui ne sont rien d’autres que la naissance en nous d’un homme nouveau qu’est le Seigneur Jésus-Christ.

     C’est pourquoi la parole nous parle de naître de nouveau, naître de nouveau ne veut pas dire plonger quelqu’un dans l’eau ou alors chanter pour  Dieu ; mais il s’agit de la conversion d’une vie à une autre ; et lorsqu’on le fait, on devient un vrai enfant de Dieu vivant né dans Jésus-Christ.

     Certaines personnes ont l’habitude de dire “je suis né catholique“ voire même“protestant“ ; d’autres disent : “moi je suis dans une nouvelle Eglise et j’y demeure“ ; et d’autres disent encore : “mon père ou alors ma mère sont dans telle Eglise et moi je suis leurs pas“. Je vous dis qu’il n’y a ni ancienne ni nouvelle Eglise, mais il n’y a qu’une seule vie qui est la volonté de Dieu. C’est seulement lorsqu’on fait la volonté de Dieu qu’on dit d’un homme qu’il mène une vie de Sainteté, de lumière et de puissance. 

       Je voudrais que vous compreniez que le Seigneur Jésus est le père  et la mère de Marie puisque c’est Marie qui doit naître de Jésus (qui est la vie) pour vivre. Cette parole est une parole vivante ; car nous, nous avons la pensée du  Seigneur Jésus pour employer un langage spirituel. Seul Jésus est la mère des enfants (en Esprit et en Vérité) et non Marie comme le pensent les aveugles et les sourds. Ces aveugles et sourds ont l’habitude de dire : "Vierge Marie mère de Dieu priez pour nous pauvres pécheurs".

     Pour eux, c’est Marie qui doit intercéder en leur faveur. Peut-elle réellement le faire ? Je vous dis non ; car Luc11/27-28 nous dit : « Tandis que Jésus parlait ainsi, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit: Heureux le sein qui t'a porté ! Heureuses les mamelles qui t'ont allaité!Et il répondit: Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la pratiquent »!C’est pour vous dire que cette femme parlait de « heureux » non selon l’esprit mais plutôt selon la chair.

     C’est dans cette chair que ceux-ci continuent à avoir l’espérance. Mais Jésus-Christ a voulu ouvrir leurs oreilles et leurs yeux lorsqu’il disait : « qui est ma mère ? Qui sont mes frères ? Car c’est seulement lorsque vous êtes dans la même volonté de mon père, dans sa même pensée et dans son même sentiment, que vous êtes mes frères, mes sœurs et ma mère (Mathieu 12/46-50). C’est Jésus-Christ qui doit nous enfanter, qui doit nous lier et qui doit nous réconcilier avec le père et c’est lui (Jésus) qui doit intercéder pour nous.

     Je suis né du Dieu vivant pour être Dieu afin d’être dans la connaissance et la puissance.Lorsqu’un enfant de Dieu a cette richesse Eternelle en lui, il ne peut pas accepter de la vendre à cause de l’argent, la nourriture ou les plaisirs qui ne sont que vanité des vanités.  Faire habiter Dieu en soi, c’est faire sa volonté c’est-à-dire construire  un temple pour Christ, temple juste, saint et pure. Car le Seigneur n’habite pas dans un temple où résident l’orgueil, la jalousie et la haine.

     Il (Jésus) ne peut pas habiter dans un corps où il n’y a pas sa nourriture, sa charité et sa miséricorde ; c’est également le cas du diable. Nous avons un choix dans notre vie : soit notre corps reste la maison du diable, soit nous le transformons pour qu’il devienne la maison de Dieu ; tout ceci dépend de nous. Car ce n’est pas par l’argent (poussière)que nous allons construire une maison pour le Dieu vivant, mais c’est par la pratique de sa volonté.

     Aujourd’hui, lorsque les hommes voient d’autres hommes prier dans une maison qui n’est pas ornée, ils prétendent que ces derniers prient et chantent dans les toilettes.Mais ce que je vais vous dire c’est que, prier et chanter dans la jalousie,l’orgueil et la rancune en étant dans une maison bien  ornée, c’est chanter et prier dans les toilettes selon Dieu et non selon les hommes.

     Les toilettes devant Dieu  c’est la jalousie, l’orgueil et non le lieu  de terre qui est poussière. Car Dieu habite dans la pensée, le sentiment et non dans la poussière. C’est pourquoi Philippiens 2/5 dit : « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus. » Seuls la pensée et le sentiment de Dieu vivent éternellement et non la poussière, l’argent, la maison ou la voiture.

     Ce sera une délivrance et une victoire pour ceux qui suivront et qui mettront cet enseignement en pratique. Car c’est une sagesse de Dieu, mais une folie pour ce monde.

     On ne peut pas connaître le diable si on ne connaît pas le Seigneur Jésus-Christ. Parfois,pour mieux opérer, le diable aveugle notre intelligence ; et pour le faire, il nous présente toujours  le bon côté de la chose. C’est ce qu’il fait avec les gens qui cherchent la protection ou le pouvoir pour l’avancement de leurs affaires. Lorsque celui-ci (le diable)leur donne quelque chose de planter ou de porter, il sait qu’en retour il valeur demander un être humain en sacrifice, mais il n’avise jamais au départ.

     Le diable connaît mieux les pensées de l’homme, c’est pourquoi il attire ce dernier dans des vanités. Comprenez que le diable est le plus grand conseiller ; mais quel est le conseil qu’il peut bien vous donner ?

     Pour combattre le diable il faut se maintenir droit, juste et pure devant Dieu. Quand on est droit devant Dieu, le diable se prosterne devant vous. Voilà donc la vraie guérison et la vraie délivrance   que les hommes devraient chercher aujourd’hui. Quand vous êtes dans la lumière, vous êtes dans la protection et le diable ne peut pas vous toucher.

     Pour qu’il vous touche, il faudrait que les ténèbres soient en vous. Le combat mené par le diable consiste  à amener l’homme à demeurer dans les ténèbres qui sont l’ignorance, l’aveuglement. Ensuite, il veut que l’homme ne sache pas la vérité qui est la lumière et le discernement. 

     Ma force et ma puissance ne viennent pas de la chair, mais de l’esprit ; car ma chair est faible (morte) mais mon esprit est fort (puissant). Si ma chair est livrée à la destruction, mon esprit est là pour permettre aux hommes de recevoir la vie éternelle à travers cette parole de vie qui est le discernement.

Champi, l’envoyé du Seigneur Jésus-Christ, adresse au monde entier une parole de réconciliation, de sagesse et de puissance. Je n’ai pas fréquenté les maisons de prière ni appris à lire la bible, je n’ai non plus écouté l’évangile d’un homme ou être enseigné par un homme, mais j’ai eu une révélation du Seigneur Jésus-Christ depuis l’âge de 6 mois. A cet âge, j’avais parlé de tout ce que j’allais faire avant l’arrivée du Christ. Tout ce que j’avais prédit, est entrain de s’accomplir.

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est laconnaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle.

                                               (Jean 8/32)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site