287ème message

ÉVANGILE DE LA DÉLIVRANCE ET DU SALUT

SI NOUS SOMMES DEVENUS DES VÉRITABLES, C’EST L’HEURE DE COMPRENDRE QUE NOUS NE SOMMES PLUS DES AUTOCHTONES DANS CE MONDE, MAIS DES ÉTRANGERS, ET EN QUOI CONSISTE DONC NOTRE PRÉSENCE ICI SUR TERRE. 

                                      C’est le 287ème message

       Hier, nous pensions et vivions comme des autochtones dans ce monde. Mais cela a changé du moment où le Seigneur Jésus nous a appelés à lui et que nous avons revêtu sa pensée, son sentiment, son esprit et sa vie tel qu’il est dit : « vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ » (Galates 3/27). Et tous ceux qui l’ont revêtu sont devenus étrangers comme lui ou avec lui tel qu’il dit : « Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde» (Jean 17/16). Hier, lorsque nous étions autochtones, nous défendions et mourrions pour le nom et la pratique de la religion, pour les enfants, le terrain, l’argent et bien d’autres choses ; mais aujourd’hui que nous sommes devenus étrangers, nous défendons et mourrons pour la vérité de Christ qui est son nom tel que l’apôtre Paul dit aussi : «… Je suis prêt, non seulement à être lié, mais encore à mourir à Jérusalem pour le nom du Seigneur Jésus » (Actes 21/13) ; nous mourrons pour la libération des âmes des hommes. 

       C’est en Jésus-Christ que nous sommes étrangers car, notre richesse, gloire et grandeur ne sont pas dans les hommes physiques, l’argent, les maisons, les voitures, les acclamations d’hommes … mais plutôt dans les âmes que nous libérons de la prison de Satan, non du mauvais esprit et de la maladie premièrement, mais de la croyance de la pensée, de la conduite et de la vie de celui-ci (Satan). Dans ce siècle, les hommes sont beaucoup plus vanités devant Dieu parce qu’ils courent après les vanités qui les conduisent dans le faux, l’orgueil, la corruption, la jalousie, le mépris, la prostitution, la magie, les meurtres….Comme les autochtones trouvent que c’est dans l’homme qu’il faut chercher et gagner la richesse, la grandeur et la gloire, nous aussi étrangers pensons de même. Mais ces deux manières sont opposées : chez les autochtones, il faut qu’ils trompent, séduisent, agressent, braquent ou vendent l’homme ou ses organes pour gagner l’argent. Il faut qu’ils boivent du sang humain, mangent de la chair humaine, sacrifient leur semblable pour avoir la gloire, la grandeur ou la célébrité. Or, pour les étrangers que nous sommes, c’est quand nous rendons notre semblable libre de la prison des coutumes et traditions humaines qui sont confondues à la vérité de Christ, c’est quand nous le libérons de la séduction, du matériel et de la gloire de l’homme dans lesquels il était, que nous sommes aussi considérés, riches et grands devant le Roi de gloire. En vérité, étant des étrangers dans ce monde, il faut que nous connaissions ce qui sera notre richesse pour l’éternité, et pourquoi nous sommes présents dans ce monde. Nous sommes là pour délier l’âme des coutumes d’hommes qui sont enseignées et qui pourtant ne sont que mensonges. Nous sommes là pour délier l’âme de la séduction, de la gloire de l’homme et du matériel. 

       C’est le Seigneur Jésus qui nous demande d’aller délier ces âmes pour lesquelles il a souffert et coulé son sang, et dont il a grandement besoin. L’âme liée ici représente un ânon attaché et le Seigneur Jésus nous envoie détacher cet ânon dont il a besoin. L’âme ou l’ânon est attaché par une parole, un sentiment, une pensée et une vie qui ne sont pas en vérité, et nous apportons cette parole de Christ qui porte l’ordonnance de libération. Et, si les gens nous demandent pourquoi nous prêchons et enseignons cette vérité qui touche, répondons-leur que c’est le Seigneur Jésus qui a demandé que les gens parviennent à la connaissance de la vérité et soient sauvés du mensonge, de la séduction, de la tromperie et de la mort auxquels ils sont liés ou attachés. Quand je vois les véritables sommeiller, dormir, s’oublier, s’affaiblir, se fatiguer, se laisser gagner par des inquiétudes et des lamentations de ce qui n’est pas, cela me donne une double insomnie car, je porte en moi l’esprit de celui-là qui s’était laissé humilier, cracher dessus, gifler, fouetter, clouer sur le bois à cause de l’âme liée, attachée ou encore morte. Le Seigneur Jésus n’est pas venu pour les âmes libres, mais plutôt pour les âmes liées et mortes afin que ce qui est lié et mort devient délié et vivant. Quel esprit portons-nous pour rester endormis, pour sommeiller, pour nous oublier, pour être fatigués ou affaiblis ? Notre présence dans ce monde n’est pas pour nos enfants, nos maisons, nos terrains, nos voitures… mais pour la délivrance de l’âme. C’est l’âme liée qui fait notre présence, et notre présence fait nos enfants, nos maisons, nos terrains, nos voitures… Nous devons comprendre que l’âme est toute la richesse pour laquelle notre Dieu a payé le prix par son sang et sa vie sur terre, ce sang qui devait toucher notre cœur et notre esprit pour œuvrer dans la recherche de la libération de l’âme, doit aussi nous pousser dans le même sacrifice de perdre notre vie pour le Seigneur et sa bonne nouvelle (Marc 8/35). 

       Je me pose souvent la question de savoir comment les hypocrites, n’aimant pas la vérité de Christ et gardant les âmes prisonnières du mensonge, se livrent-ils dans la joie de la nourriture et de la boisson en achetant à leurs enfants des vêtements, des jouets, et disant qu’ils célèbrent et fêtent la naissance de la vérité et de la lumière de Dieu au point où le monde entier est mouvementé, et qui, après quelques mois déclarent un vendredi saint disant que le Seigneur Jésus est mort en ce jour ? Mais à quoi jouent ces enfants du renard ? Je me demande comment un enfant esclave peut-il se faire passer pour un enfant libre ? L'enfant libre, le véritable a-t-il la bouche fermée, est-il muet, est-il mort pour ne pas bouger ? En vérité, je me pose des milliers de questions sur ce que je vois aujourd’hui, sur le fait que les gens ont élevé les coutumes au premier plan où ces chaines, cordes et lianes du mensonge sont prises pour la vérité de Christ. Les gens se livrent en foule, de génération en génération pour s’enchainer, s’attacher et se lier de plus en plus  à cette mort, croyant être libres. Les séducteurs, les flatteurs, les vendeurs d’illusions et les escrocs se font passer pour des véritables. Mais quelle image ces personnes font croire aux gens alors que notre vérité (notre libérateur et Dieu) qui est la parole d’esprit et vie n’est pas flatteur, ni séducteur ou commercial ! 

       Je me demande quel combat menons-nous aujourd’hui pour renverser toutes ces fausses images qui sont élevées et prises pour véritables ? En démontrant ce qui est véritable, et en amenant les gens à s’attacher et à se lier à ce qui les a créés (Parole de vérité), nous menons ainsi le vrai combat. Reconnaissons que le Seigneur Jésus ne regarde pas d’autres personnes physiques qui vont faire éclater sa gloire, sa grandeur et sa richesse, mais plutôt nous. Est-ce de cette manière d’ouvrir la bouche, de se lever, de marcher, de se sacrifier que les murailles de Jéricho (la tromperie et la séduction) vont s’écrouler ? Ces trompeurs et séducteurs construisent des grands et beaux bâtiments bien ornés pour maisons de Dieu. Ils possèdent des chaînes de télévision et de radio, la presse et ont même à leurs bottes des grandes personnalités de ce monde. Mais nous, nous avons cette parole de vérité de Christ qui a créé toute chose, et cette parole de vérité que nous portons, étant le feu, allumons ce feu (cette vérité) sur le mensonge, la séduction et la tromperie, et ainsi, la flatterie sera incendiée et consumée et il s’élèvera pour la gloire de Dieu et le bonheur de tout homme la domination de la vérité dans le cœur de l’homme. Car le feu que le Seigneur Jésus nous a donné est pour le mensonge et la séduction et non pour les sorciers et les magiciens, puisqu’étant libre, l’esclave ne peut pas t’aimer, étant étranger, l’autochtone ne peut pas t’aimer. C’est par la parole que le Seigneur Jésus nous a donné que nous sommes étrangers et haïs. Voilà pourquoi il dit à son père : « Je leur ai donné ta parole; et le monde les a haïs, parce qu'ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde » (Jean 17/14). 

       Le diable a multiplié les fêtes et leur a donné une valeur d’envergure afin que l’homme soit plongé dans la joie du manger et du boire au point où les gens se livrent à chercher beaucoup d’argent pour bien passer ces moments, et dès que les fêtes passent, ils se mettent encore à chercher beaucoup d’argent pour combler le vide créé et tout ceci n’est que l’esclavage du ventre et de la chair. Il fait sortir de nouvelles coupes de choses ou modèles du jour au lendemain afin que tout le monde se lance dans le défi de posséder ce qui est nouveau pour se vanter auprès des autres. L’objectif premier de Satan c’est d’amener l’homme à croire que la vie, la grandeur, la gloire et la richesse se limitent dans le physique.

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

 

SITE INTERNET : WWW.CHAMPIDINO.ORG
Contact Tel: (+237) 693.32.18.80 /671.31.03.50 / 699 06 44 25
Email: champi320@yahoo.fr / Skype champidino

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×