323ème message

REVELATION POUR CE SIECLE

COMMENT COMPRENDRE QUE LE PEUPLE D’ISRAËL EN EGYPTE SUBISSAIT UN DOUBLE ESCLAVAGE PAR RAPPORT AUX AUTRES PEUPLES ?

                             C’est le 323ème message.

       Cette démonstration des choses que vous écoutez ou lisez n’est que l’accomplissement d’une prophétie faite à 06 mois d’âge ; et cela ne vient ni des recherches dans les livres, ni de l’écoute d’un homme, mais d’une révélation. Je parle non avec un langage charnel pour conduire les gens dans la connaissance des choses charnelles, mais avec un langage spirituel pour amener les gens à connaître les choses spirituelles qui leur ont été données par l’homme spirituel afin qu’eux aussi soient des hommes spirituels. 

       Pourquoi le peuple d’Israël en Egypte subissait-il un double esclavage contrairement aux autres ? L’Eternel Dieu avait choisi Abram lorsqu’il était à la Mésopotamie avant qu’il ne s’établisse à Charan. Il lui avait demandé de quitter son pays et sa famille, pour un pays que lui l’Eternel lui montrera. Ce pays c’était Canaan et qui est devenu le territoire du peuple juif (Israël) tel que nous le connaissons aujourd’hui. Abram avait donc quitté Charan comme l’Eternel lui avait demandé et s’était rendu à Canaan avec son neveu Lot, et sa femme Saraï tel qu’il est dit : « Abram prit Saraï, sa femme, et Lot, fils de son frère, avec tous les biens qu'ils possédaient et les serviteurs qu'ils avaient acquis à Charan. Ils partirent pour aller dans le pays de Canaan, et ils arrivèrent au pays de Canaan. » (Genèse 12/5). Une fois arrivé, l’Eternel lui apparut encore pour lui confirmer que ce territoire ou pays a été donné à sa postérité, voilà pourquoi il est dit : « L'Éternel apparut à Abram, et dit: Je donnerai ce pays à ta postérité. Et Abram bâtit là un autel à l'Éternel, qui lui était apparu. » (Genèse 12/7).

        L’Eternel savait que la descendance d’Abram serait étrangère dans un pays qui ne sera pas le leur, qu’ils seront esclaves et qu’on les maltraitera pendant 400 ans. Voilà pourquoi il est dit : « Et l'Éternel dit à Abram: Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant quatre cents ans.» (Genèse 15/13). L’Eternel Dieu changea le nom d’Abram en Abraham tel qu’il est dit : « On ne t'appellera plus Abram; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d'une multitude de nations. » (Genèse 17/5), et il lui demanda également de ne plus appeler sa femme du nom de Saraï, mais plutôt du nom de Sara tel qu’il est dit : « Dieu dit à Abraham: Tu ne donneras plus à Saraï, ta femme, le nom de Saraï; mais son nom sera Sara. » (Genèse 17/15).

        L’Eternel donna à Abraham l’alliance de la circoncision qui consistait à circoncire tout mâle à l’âge de 08 jours. Voilà pourquoi il est dit : « Dieu dit à Abraham: Toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, selon leurs générations. C'est ici mon alliance, que vous garderez entre moi et vous, et ta postérité après toi: tout mâle parmi vous sera circoncis. Vous vous circoncirez; et ce sera un signe d'alliance entre moi et vous. A l'âge de huit jours… » (Genèse 17/9-14). Ainsi, Abraham engendra Isaac qu’il circoncit le 8e jour selon les ordres de l’Eternel tel qu’il est dit : « Abraham circoncit son fils Isaac, âgé de huit jours, comme Dieu le lui avait ordonné.» (Genèse 21/4). Isaac engendra Jacob dont l’Eternel changea le nom en Israël tel qu’il est dit : « Dieu lui dit: Ton nom est Jacob; tu ne seras plus appelé Jacob, mais ton nom sera Israël. Et il lui donna le nom d'Israël.» (Genèse 35/10) et, Jacob, appelé Israël, enfanta 12 enfants reconnus plus tard pour les 12 tribus d’Israël, et la circoncision fut donnée à tous comme alliance avec l’Eternel. Voilà même pourquoi Actes 7/8 dit : « Puis Dieu donna à Abraham l'alliance de la circoncision; et ainsi, Abraham, ayant engendré Isaac, le circoncit le huitième jour; Isaac engendra et circoncit Jacob, et Jacob les douze patriarches.». 

       Joseph, l’un des 12 enfants d’Israël, sera vendu par ses frères et se retrouvera en Egypte, et ainsi s’accomplissait la promesse de l’Eternel envers Abraham. Une fois en Egypte, Joseph fut rejoint par ses frères qui ne le reconnurent pas contrairement à lui, il va ainsi profiter de sa position pour demander l’accord du pharaon de faire venir son père pour séjourner dans son pays. Une fois Pharaon d’accord, il fera signe à son père qui se sentira embarrassé jusqu’à ce que l’Eternel lui dise dans un songe de descendre en Egypte sans peur. Voilà pourquoi il est dit : « Dieu parla à Israël dans une vision pendant la nuit, et il dit: Jacob! Jacob! Israël répondit: Me voici! Et Dieu dit: Je suis le Dieu, le Dieu de ton père. Ne crains point de descendre en Égypte, car là je te ferai devenir une grande nation. Moi-même je descendrai avec toi en Égypte, et moi-même je t'en ferai remonter; et Joseph te fermera les yeux. » (Genèse 46/2-4). Voilà donc comment Israël se retrouve en Egypte avec toute sa famille. Lorsque Israël, leur père, va mourir, il sera ramené pour être enterré à Canaan selon ses dernières volontés tel qu’il est dit : « C'est ainsi que les fils de Jacob exécutèrent les ordres de leur père. Ils le transportèrent au pays de Canaan, et l'enterrèrent dans la caverne du champ de Macpéla, qu'Abraham avait achetée d'Éphron, le Héthien, comme propriété sépulcrale, et qui est vis-à-vis de Mamré. » (Genèse 50/12-13). 

       En Egypte, un autre roi va prendre les commandes. N’ayant pas connu Joseph, il va avoir l’idée de ne pas laisser les juifs croître de peur qu’ils ne les dominent et sortent du pays. C’est ainsi que ce roi va commencer à tuer, avec la complicité des sages-femmes, tout nouveau-né de sexe masculin, et laisser vivre ceux de sexe féminin. En plus, le peuple d’Israël était soumis à des travaux rudes et pénibles. Afin que les 400 ans de souffrance annoncés par l’Eternel Dieu arrivent à leur terme, il fit naître Moïse, le cachant dans la maison de pharaon où il grandit à l’abri des représailles du pharaon envers les nouveau-nés juifs de sexe masculin. Une fois grand, Moïse découvre qu’il n’est pas égyptien, mais plutôt juif, alors, il profitait de chaque occasion pour rendre visite à ses frères dans leur camp. Un jour, il tua un Egyptien qui bagarrait avec son frère Juif et l’enterra dans le sable mais, un autre jour, revenu rendre visite à ses frères, il trouva deux d’entre-eux en train de se battre et s’interposa. L’un d’eux lui demanda : ‘’aimerais-tu me tuer comme tu as tué l’Egyptien et enterré ?’’ Moïse eut peur d’être découvert par pharaon et prit la fuite pour se rendre dans le pays de Madian. Etant dans ce pays, il devint berger chez un homme du nom de Jethro qui lui donna comme épouse sa fille Sephora. 

       Le peuple d’Israël souffrait cruellement des affres de l’esclavage. L’Eternel apparut à Moïse sur le mont Horeb et lui fit comprendre qu’il est le Dieu de son père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, qu’il a vu la souffrance de son peuple en Egypte et qu’il vient le faire sortir de cette souffrance. Dieu envoya donc Moïse libérer son peuple. Il lui donna tous les signes de miracles, mais Moïse ne fut pas toujours convaincu. Alors, Dieu lui dit : « Qui a fait la bouche de l'homme? et qui rend muet ou sourd, voyant ou aveugle? N'est-ce pas moi, l'Éternel? Va donc, je serai avec ta bouche, et je t'enseignerai ce que tu auras à dire. » (Exode 4/11-12). Moïse repartit donc en Egypte où l’Eternel avait envoyé Aaron au devant de lui. L’Eternel avait dit à Moïse, qu’il fera d’Aaron son prophète, et lui Moïse, Dieu pour pharaon. Voilà même pourquoi il est dit : « L'Éternel dit à Moïse: Vois, je te fais Dieu pour Pharaon: et Aaron, ton frère, sera ton prophète. » (Exode 7/1). 

       Le peuple d’Israël était doublement esclave par rapport à d’autres peuples parce qu’il était premièrement physiquement esclave devant les hommes, et deuxièmement, il était esclave spirituellement dans le péché qui est le diable ou l’esprit de mort, alors que les autres peuples n’étaient pas esclaves physiquement comme le peuple d’Israël, mais plutôt esclaves spirituellement, et ne le connaissaient pas. De même, le peuple d’Israël savait seulement qu’il est esclave en Egypte. Pour eux, sortir de ce pays signifiait la fin de l’esclavage. Moïse fit sortir le peuple de l’Egypte en traversant la mer rouge par la main puissante de Dieu. Au désert, le peuple fut témoin de tous les miracles opérés par l’Eternel comme faire reculer les eaux de la mer et la refermer, faire pleuvoir les pains du ciel, faire sortir l’eau du rocher et vaincre d’autres nations plus peuplées qu’eux au désert sans épées ni lances, et Moïse leur disait qu’ils sont un peuple choisi par Dieu. 

       Se voyant seul dans l’alliance de la circoncision donnée par Dieu, l’Eternel appela Moïse et lui donna la loi et le sang comme nouvelle alliance. Le peuple voyait l’alliance de la circoncision de la peau, celle de la loi et du sang qui purifiait leur chair. L’Eternel Dieu avait répété les paroles de la circoncision à Moïse et lui avait demandé de l’annoncer au peuple tel qu’il est dit : « Le huitième jour, l'enfant sera circoncis.» (Lévitiques 12/3). Mais, le peuple d’Israël était au désert près de Canaan où l’Eternel avait juré à Abraham, Isaac et Jacob qu’il ferait entrer son peuple tel qu’il dit : « C'est là le pays que j'ai juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob, en disant: Je le donnerai à ta postérité. Je te l'ai fait voir de tes yeux; mais tu n'y entreras point.» (Deutéronome 34/4). Le peuple d’Israël, à Canaan qui est leur territoire jusqu’aujourd’hui ne savait pas qu’il était encore esclave, et tous les autres peuples ne savaient pas qu’ils étaient aussi esclaves.

       Des siècles passés, de génération en génération, malgré le fait que tous les prophètes annonçaient la venue de celui qui devait les rendre éternellement libres du vrai esclavage, non seulement pour eux le peuple d’Israël, mais pour tout le monde entier selon les promesses de Dieu à Abraham, les israéliens ne croyaient pas, et les autres peuples ne pouvaient pas s’imaginer qu’ils étaient aussi esclaves, non de l’esclavage que le peuple d’Israël avait connu en Egypte, mais de l’esclavage spirituel ou du péché. 

       Le peuple d’Israël savait qu’il était la seule nation à avoir le vrai Dieu, et même les hommes de certaines nations l’ont cru aussi. Voilà pourquoi le Syrien Naaman rendu témoignage en disant : « …Voici, je reconnais qu'il n'y a point de Dieu sur toute la terre, si ce n'est en Israël. …. » (2Rois 5/15). Les israéliens étaient les seuls à être circoncis et à avoir une loi écrite par le divin, et pour cela, ils prenaient d’autres nations pour des incirconcis. Parce qu’ils étaient purifiés dans la chair par le sang des taureaux et des boucs, ils prenaient les autres hommes comme étant des souillés. Donc, lorsque vint le moment pour Dieu de sauver toutes les nations de l’esclavage spirituel comme il avait sauvé une nation de l’esclavage physique, il envoya son fils Jésus pour délivrer le monde entier de l’esclavage spirituel comme il avait envoyé Moïse pour délivrer le peuple d’Israël de l’esclavage physique, et Jésus-Christ, né de la postérité de David selon la chair, fut circoncis au 8e jour selon l’alliance de la loi. Voilà pourquoi il est dit : « Le huitième jour, auquel l'enfant devait être circoncis, étant arrivé, on lui donna le nom de Jésus… » (Luc 2/21). 

       Le peuple d’Israël ne savait pas que ce n’était pas par la loi (Moïse) qu’ils seront les vrais enfants d’Abraham, mais plutôt par la foi (Jésus-Christ). Ils croyaient être de la postérité d’Abraham par la loi et non par la foi, mais la foi (Jésus-Christ) leur disait : ‘’vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira’’. Ils lui dirent : « Nous sommes la postérité d'Abraham, et nous ne fûmes jamais esclaves de personne; comment dis-tu: Vous deviendrez libres?» (Jean 8/33). Mais comme ils n’étaient pas attentifs pour comprendre ce que Jean Baptiste les reprenait en disant : « ne prétendez pas dire en vous-mêmes: Nous avons Abraham pour père! … » (Matthieu 3/9) ne reconnaissant pas qu’ils sont esclaves pour avoir la foi en Christ et être libres, se sont plutôt attachés à la loi. D’autres croyaient même que l’alliance de la circoncision venait de Moïse, voilà pourquoi le Seigneur Jésus leur dit : « Moïse vous a donné la circoncision, non qu'elle vienne de Moïse, car elle vient des patriarches, et vous circoncisez un homme le jour du sabbat. » (Jean 7/22). 

       Le peuple d’Israël prenait d’autres pour les incirconcis, les païens et souillés. Comme les Juifs n’avaient pas des relations avec d’autres peuples parce qu’ils les prenaient pour des personnes souillées c’est pourquoi la femme samaritaine était étonnée de voir un Juif c’est-à-dire Jésus Christ lui demander de l’eau à boire. Voila pourquoi elle dit : «…Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine? Les Juifs, en effet, n'ont pas de relations avec les Samaritains.» (Jean 4/9) De même, lorsqu’on avait arrêté le Seigneur Jésus, et l’ayant conduit chez Caïphe, au prétoire, les Juifs n’y étaient pas entrés de peur de se souiller et de ne pas manger la pâque qui était proche. Voila pourquoi il est dit «Ils conduisirent Jésus chez Caïphe au prétoire: c'était le matin. Ils n'entrèrent point eux-mêmes dans le prétoire, afin de ne pas se souiller, et de ne pas pouvoir manger la Pâque. » (Jean 18/28). Mais tout avait commencé lorsque le Seigneur envoya l’apôtre Pierre chez Corneille qui était un Païen chez qui il avait fait quelques jours, et l’apôtre Pierre arrivant chez Corneille sur recommandation du Seigneur Jésus déclara : «Vous savez, leur dit-il, qu'il est défendu à un Juif de se lier avec un étranger ou d'entrer chez lui; mais Dieu m'a appris à ne regarder aucun homme comme souillé et impur.»(Actes10/28).

        Lorsque les autres apprirent cela, ils étaient fâchés contre Pierre, lui reprochant d’entrer chez un Païen tel qu’il est dit «lorsque Pierre fut monté à Jérusalem, les fidèles circoncis lui adressèrent des reproches, en disant: Tu es entré chez des incirconcis, et tu as mangé avec eux. » (Actes11/2-3). Mais l’apôtre Pierre leur avait dit qu’il n’était pas parti de lui-même, et leur raconta comment le Seigneur Jésus lui était apparu, et l’avait envoyé vers Corneille pour lui annoncer la parole de la liberté de l’esclavage spirituel. Donc, après ces détails, ils étaient contents et glorifiaient Dieu d’avoir visité aussi les païens tel qu’il est dit : « Après avoir entendu cela, ils se calmèrent, et ils glorifièrent Dieu, en disant: Dieu a donc accordé la repentance aussi aux païens, afin qu'ils aient la vie.» (Actes 11/18). Voilà donc comment l’Evangile a commencé aussi à parvenir à d’autres nations ; après l’écoute, reconnaissant aussi qu’ils étaient esclaves, non physiquement comme le peuple d’Israël en Egypte, mais plutôt spirituellement. Le Seigneur Jésus choisit donc l’apôtre Paul pour porter son Evangile devant les nations, les rois et les fils d’Israël (Actes 9/15). 

       Voilà pourquoi l’apôtre Paul avait beaucoup enseigné aux païens, se reconnaissant d’être apôtre des païens tel qu’il dit : « C'est pour cet Évangile que j'ai été établi prédicateur et apôtre, chargé d'instruire les païens.» (2Timothée 1/11). C’est pour cela qu’il dit encore : « … j'ai été établi prédicateur et apôtre, je dis la vérité, je ne mens pas, chargé d'instruire les païens dans la foi et la vérité.» (1Timothée 2/7). Et l’apôtre Paul en enseignant les païens leur disait : « … vous autrefois païens dans la chair, appelés incirconcis par ceux qu'on appelle circoncis et qui le sont en la chair par la main de l'homme, souvenez-vous que vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. Mais maintenant, en Jésus Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ.» (Ephésiens 2/11-13). 

       Gloire soit rendue à l’Eternel Dieu par notre seigneur Jésus Christ qui permet que nous soyons éclairés sur les choses qui sont au dessus de la connaissance humaine, et à lui seul soit la gloire pour l’éternité.


CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

 

Site Internet : WWW.CHAMPIDINO.ORG

TEL: (00237) 693 32 18 80  / 671 31 03 50  / 699 06 44 25

Email: champi320@yahoo.fr       Skype: champidino 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×