324ème message

EVANGILE DE LA DELIVRANCE ET DU SALUT

ENFANTS OU HOMMES DE DIEU, VOTRE COMPLEXE VIENT-IL DU FAIT QU’AUX YEUX DE CHRIST VOUS NE POSSEDEZ PAS DE MATERIEL, DE DIPLOMES, DE CONNAISSANCE D'UNE LANGUE OFFICIELLE PARLEE OU ECRITE, OU ALORS DU FAIT QU’AUX YEUX DES HOMMES VOUS NE POSSEDEZ PAS CES CHOSES?

                            C’est le 324ème message.

 

       En vérité, c’est l’heure de faire chuter la loi dans l’homme, pour permettre le relèvement de la foi en Christ, et tout ceci n’est possible que par une démonstration de la puissance de la vérité. J’ai compris une chose dans le monde des chrétiens aujourd’hui, c’est que dans l’esprit, ils vivent de la loi mais quand il s’agit de la foi, ils ne la confessent que de bouche. Les gens sont encore tenus captifs par la loi, voilà pourquoi le manque des choses de la terre et de la connaissance humaine comme du matériel, du diplôme, des aptitudes de lire, d’écrire et de parler correctement une langue officielle, rend l’homme complexé devant ses semblables, mais le manque des choses d’en haut ne le complexe pas devant Dieu. Ce que j’ai compris encore c’est que les chrétiens d’aujourd’hui n’ont pas affaire à Dieu pour être complexés devant lui lorsqu’ils manquent sa richesse et son langage, mais ils ont plutôt affaire aux hommes pour être complexés devant eux lorsqu’ils n’ont pas le matériel, le diplôme, lorsqu’ils ne connaissent pas parler ou écrire une langue officielle. 

       Si ceux qui sont appelés chrétiens aujourd’hui étaient en vérité dans la foi en Jésus-Christ qui est de se justifier, de se glorifier et de s’enrichir en lui, le mal serait moindre. Mais comme ils sont dominés par la loi qui est de se justifier, de se glorifier… devant les hommes,voilà pourquoi certaines personnes n’aiment pas partager en secret. Quand cela arrive, elles n’hésitent pas à crier et à le dire à tout le monde, pourtant, dans le secret, Christ voit et rend témoignage du bienfait ou de la bonté. Mais comme ce n’est pas en lui qu’on veut tirer la considération ou la gloire, mais plutôt en l’homme, voilà pourquoi lorsqu’on partage dans le secret où seul Christ voit, pour nous, ce n’est pas suffisant parce que ce sont les hommes qui doivent connaître que nous avons partagé, pour nous glorifier afin que cette gloire humaine soit élevée ; or la foi dit : «Mais quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite, afin que ton aumône se fasse en secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » (Matthieu 6/3-4).

       Regardez les gens aujourd’hui qui disent poser les actes de miséricorde ou de charité. Lorsqu’ils partent dans les prisons, les hôpitaux, les orphelinats… pour faire des dons en nature (matériel ou finances), puisqu’ils sont dans la loi, ils n’ont pas affaire à Dieu qui les voit dans le secret, mais plutôt aux hommes du monde entier. C’est pour cela que les médias, la presse écrite et les publicitaires de tout bord sont conviés à la cérémonie. Celui qui est complexé parce qu’il manque le matériel, le diplôme, le travail, la femme, le mari, l’enfant, ou parcequ’il ne connait pas écrire ou parler une langue officielle… est encore dans la loi parce que ce n’est pas l’homme de la foi (Jésus-Christ) qui va se moquer de lui lorsqu’il est en manque de ces choses charnelles, mais plutôt l’homme de la loi charnelle. Comme les chrétiens aujourd’hui n’ont pas affaire en vérité à Christ, mais plutôt aux hommes, voilà pourquoi ils ne s’obligent pas à posséder ce qui fera que Christ ne les méprise pas, mais ils vont se donner plutôt de la peine pour posséder ce qui fera que l’homme ne les méprise pas. 

       En vérité, si les choses de la terre sont encore préférables aux choses d’en haut, c’est parce que nous sommes encore dans la loi et non dans la foi. Si nous nous attachons aux richesses de la terre plus qu’à celles du ciel, si nous amassons les trésors de la terre plus que ceux du ciel, alors nous sommes encore dans la loi et non dans la foi. Si nous avons honte ou si nous sommes complexés parce que nous n’avons pas le matériel, le diplôme, parce que nous ne connaissons pas parler ou écrire une langue officielle, c’est que nous sommes encore dans la loi et non dans la foi. Car les gens sont tellement aveugles qu’ils sont restés extrêmement pauvres et cette extrême pauvreté est source de la forte croissance du mal. La bonne nouvelle de la richesse du royaume des cieux est donnée par le Seigneur Jésus aux pauvres pour qu’ils deviennent riches des choses du ciel afin que le mal diminue et que le bien augmente. Aujourd’hui, ce n’est pas la bonne nouvelle du royaume des cieux qui est annoncée aux pauvres, mais plutôt la bonne nouvelle de la richesse de la terre. 

       Comment alors le mal peut-il une seule seconde diminuer quand ce ne sont pas le bien et le trésor du royaume des cieux qui sont annoncés, mais plutôt ceux de la terre ? Or de l’Evangile du ciel, l’homme reçoit le recouvrement de la vue et voit Christ dans l’esprit de vérité. A cet effet, il cherchera la considération devant Christ qui est spirituelle et verra que la considération de l’homme est très limitée et sans valeur. En regardant Christ, on devrait voir qu’il est plus grand que l’homme, et ainsi, on chercherait à tout voir de lui et par lui. Mais, lorsque nous ne voyons pas parce que nous sommes aveugles, nous nous contentons de chercher la considération de celui qu’on voit physiquement, et nous nous limitons dans le physique et dans l’apparence pour grandeur, richesse, gloire, célébrité…. Voilà pourquoi le Seigneur Jésus, lorsqu’il était encore dans le physique, savait que ce sont ceux qui sont dans la foi en lui qui le voyaient dans sa chair physique, qui continueront à le voir dans l’esprit lorsqu’il va quitter cette chair ; c’est pourquoi il dit : «Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi.» (Jean 14/19). Il disait cela parce qu’il savait que les hommes de la loi ne voyaient que son physique, et que dès que son physique rentrera dans la terre, ils ne le verront plus parce qu’ils sont limités à ce qui frappe les yeux, et que ce sont ceux de la foi en lui qui le verront pour l’éternité. 

       Aujourd’hui, les enfants ou hommes de Dieu, ne veulent pas qu’on se moque d’eux ou qu’on les méprise au nom de l’homme de la foi, c’est-à-dire Jésus-Christ. Ils préfèrent se livrer dans la recherche des richesses de la terre pour éviter d’être méprisés des hommes, oubliant qu’ils deviennent ainsi pauvres et petits dans l’esprit devant Dieu. Il faut que les gens sachent qu’on ne reconnaît pas un homme de Dieu par le matériel ou par les choses de l’homme, ou encore par les prières de miracle, mais plutôt par l’esprit qu’il possède, d’où la parole se libère et la vie se manifeste ; parce que Dieu n’est pas matériel ou la connaissance de l’homme, mais il est esprit de vérité et ce n’est pas le matériel qui est venu vers nous pour que nous le recevions, ou qui nous a été donné pour que nous rendons témoignage de lui, mais plutôt la parole d’Esprit et vie (Jean 6/63 ; Actes 1/8). Donc, il n’y a que les aveugles et les hommes de la loi pour dire que si tel homme de Dieu avait vraiment Dieu, il devait avoir le matériel. Voilà pourquoi il y a deux types d’hommes de Dieu : les hommes de Dieu témoignant le créateur et les hommes de Dieu témoignant la créature. 

       Véritable, si on te dit que tu n’es pas homme de Dieu parce que tu n’as pas le matériel, réponds que tu es un homme de Dieu témoignant le créateur qui est parole d’esprit et vie. On doit te juger par rapport à la parole d’esprit et vie et non par rapport au matériel. Si tu étais un homme de Dieu créature, on devait te juger par rapport au matériel qui est le dieu des hommes de la loi ; voilà même pourquoi l’apôtre Paul disait : «Car, s'il est des êtres qui sont appelés dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre, comme il existe réellement plusieurs dieux et plusieurs seigneurs, néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes.» (1Corinthiens 8/5-6). 

       Nous avons un seul Seigneur à savoir Jésus-Christ qui lui-même était couvert de moqueries, traité de pauvre parce qu’il avait un père charpentier, habitait dans une pauvre maison pleine de personnes. Le Seigneur Jésus était couvert de moqueries des hommes de la loi qui trouvaient qu’il ne méritait pas d’être appelé Roi car il ne possédait pas le matériel, ceux qu’ils connaissaient comme rois étaient riches et grands, selon eux le seigneur Jésus ne méritait même pas d’être appelé prophète parce que, les prophètes anciens avaient la gloire alors que lui n’avait rien. Voilà pourquoi ils disaient : «Cependant celui-ci, nous savons d'où il est; mais le Christ, quand il viendra, personne ne saura d'où il est. » (Jean 7/27). Voilà même encore pourquoi il lui a été dit : «… Je sais que le Messie doit venir (celui qu'on appelle Christ); quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses…» (Jean 4/25). 

       Le Seigneur Jésus dans la chair n’avait ni les parents riches, ni les vêtements couteux, n’habitait pas dans une maison luxueuse, n’avait pas des paroles séduisantes et flatteuses pour attirer le regard des hommes de la loi qui ne sont attirés que par la valeur de ce qui frappe les yeux. Le Seigneur Jésus n’ayant rien de tout cela, voilà pourquoi beaucoup de gens ne s’approchaient pas de lui pour écouter sa parole. Car même le prophète Esaïe l’avait annoncé d’avance (Esaïe 53/1-4). Le Seigneur Jésus amenait les gens à être riches dans la foi en leur disant : «Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.» (Matthieu 6/19-20). Il les enseignait en leur disant : «Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau.» (Jean 6/27). 

       Un jour, le Seigneur Jésus avait dit à un chef qui était riche et qui se voyait pratiquer tous les commandements, et selon le Seigneur il lui restait une seule chose : «… vends tout ce que tu as, distribue-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis, viens, et suis-moi.» (Luc 18/22), et ce riche, en entendant cette parole, était devenu très triste parce qu’on lui avait demandé de perdre son trésor. Le Seigneur voulait que le cœur de cet homme soit dans le véritable trésor de valeurs qui est sans fin. Voilà pourquoi nous devons faire attention : Il y a des hommes de Dieu qui devaient véritablement travailler pour le Seigneur mais, à cause des moqueries et du mépris des hommes parce qu’ils n’ont pas le matériel, ils se sont livrés dans la séduction, la flatterie, le faux, l’escroquerie, anéantissant ainsi leurs dons, devenant par la suite petits devant Dieu et grands devant les hommes à cause de la possession de ce qui frappe les yeux. 

       Dieu n’est pas le Dieu du matériel pour dire que si on ne possède pas le matériel, on n’a pas Dieu, ou on n’est pas un grand homme de Dieu. Nous pouvons avoir le matériel à l’excès sans changer notre manière d’être, de nous conduire, de considérer les gens qui nous entourent. Beaucoup de gens prennent l’exemple de la richesse de Salomon sans comprendre pourquoi. Je me demande pourquoi ils ne peuvent pas prendre l’exemple sur le Seigneur Jésus, les apôtres, et même les prophètes par qui nous sommes édifiés (Ephésiens 2/20). En ce qui concerne la richesse de Salomon, l’Eternel Dieu lui avait dit de lui demander une chose qu’il lui accordera (1Rois 3/5), et Salomon avait demandé à Dieu un cœur juste pouvant discerner le mal et le bien afin d’éviter de pécher contre lui, et de conduire le peuple dans sa justice. Cette demande avait plu à Dieu qui lui avait accordé non seulement ce qu’il lui avait demandé, mais en plus une grande gloire et une grande richesse qu’il n’avait pas demandée (1Rois 3/11). 

       Si c’était nous aujourd’hui, nous aurions demandé des choses vaines et nous serionsrestés dans la pauvreté spirituelle et physique comme c’est le cas aujourd’hui. Regardez bien, l’Eternel Dieu n’avait pas aidé Salomon en lui disant de demander un cœur sage, mais nous aujourd’hui, il nous a aidés en nous disant de chercher premièrement son royaume et sa justice, et toutes ces choses nous seront données par-dessus, mais nous, nous cherchons premièrement ces choses pour faire le contraire et être pauvres dans l’esprit et physiquement (Matthieu 6/33). 

       Moi, je suis très pauvre physiquement et il m’arrive de passer un jour sans un sou en poche. Je n’étais pas à l’école pour avoir les diplômes, donc, en ce qui concerne les choses des hommes (la connaissance humaine), non seulement ma mémoire est très courte, mais elle possède aussi de multiples trous comme ceux d’un tamis. Je n’ai pas seulement un trou de mémoire, mais j’en ai plusieurs. Mon esprit reste indifférent car ma courte mémoire et ses multiples trous rentreront bientôt dans la poussière. Comment quelqu’un peut-il être complexé parce qu’il ne connait pas parler et écrire une langue comme le français, l’anglais, l’espagnol, l’allemand… ? Est-ce que Jésus ou les apôtres parlaient ces langues ? Affaire à suivre.

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

 

Site Internet : WWW.CHAMPIDINO.ORG

TEL: (00237) 693 32 18 80  / 671 31 03 50  / 699 06 44 25

Email: champi320@yahoo.fr       Skype: champidino 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×