329ème message.

GLORY

POURQUOI LA MAJORITÉ DES CHRÉTIENS D’AUJOUD’HUI NE SONT-ILS QUE DES PAÏENS Y COMPRIS LES JUIFS QUI AVAIENT REJETÉ LA FOI DEPUIS LE TEMPS DES APÔTRES ET CELA JUSQU’AUJOURD’HUI ?

                            C’est le 329ème message.

 

       Par la grâce du Seigneur, mon enseignement ne repose pas sur la lettre, mais sur une démonstration d’esprit et de puissance de la parole créatrice, afin que la croyance des uns et des autres ne soit plus fondée sur la loi qui les fait demeurer chrétiens de la loi, mais sur la foi, qui leur permet de devenir chrétiens de la foi. J’ai cette soif ardente de donner aux autres tout ce que le Seigneur Jésus m’a donné, sans rien retenir ; de transmettre tout ce qu’il m’a transmis, et d’accomplir ma mission que j’avais prophétisée à l’âge de 06 mois.

       La majorité des chrétiens d’aujourd’hui ne sont que des païens. Je vais commencer premièrement par les juifs qui étaient païens au temps des apôtres, et qui ne le savaient pas. Rejetant la foi, ils prenaient les incirconcis de la chair pour des païens alors qu’ils étaient eux-mêmes des vrais païens, parce qu’ils étaient des incirconcis de cœur et non de la chair qui ne servait plus à rien. En Israël, jusqu’au commencement du témoignage des apôtres, tous ceux qui n’étaient pas circoncis de la chair étaient des païens. Donc, toutes les nations qui étaient étrangères à la circoncision de la chair qui était l’alliance avec Dieu, étaient païennes. Seuls les juifs ne se voyaient pas païens et considéraient tous ceux qui n’avaient pas cette circoncision comme des païens. Bref, toutes les nations étaient des païens dans la circoncision de la chair, sauf les juifs.

       Du moment où le Seigneur Jésus commença sa mission avec les douze apôtres, en passant par sa mort, sa résurrection, sa montée au ciel, jusqu’au moment où il envoya le Saint-Esprit aux apôtres afin qu’ils commençassent le témoignage à Jérusalem, la circoncision était passée de la chair au cœur, et également, le païen était passé de l’incirconcis de la chair à l’incirconcis du cœur. Les juifs rejetaient cette parole de la foi des apôtres qui était pourtant l’épée par laquelle ils devaient être circoncis du cœur pour ne pas être des païens dans la circoncision du cœur. Ils se prenaient pour des non-païens juste parce qu’ils avaient la circoncision de la chair ; pourtant, la circoncision véritable est celle du cœur, par l’épée qui est la parole du Seigneur Jésus. La parole du Seigneur Jésus qu’ils rejetaient les avait plongés dans l’état de païens dont ils ignoraient. Voilà pourquoi l’apôtre Paul disait aux gens qui n’étaient pas juifs et qui avaient reçu la circoncision du cœur par la parole de la foi : ‘’Vous autrefois païens dans la chair, vous êtes appelés incirconcis par ceux qu’on appelle circoncis et qu’ils le sont de la main d’homme qui ne sert plus à rien pour alliance avec Dieu’’ (Éphésiens 2/11).

       Tous ces juifs du temps des apôtres, depuis Jérusalem jusqu’aux villes voisines, empêchaient les apôtres de prêcher ou de sortir l’épée par laquelle ils devaient être circoncis du cœur pour ne pas demeurer païens dans l’esprit. Ces juifs, rejetant cette parole d’épée ou de foi, sont restés dans la circoncision de la chair qui ne sert à rien, et devenus païens dans l’esprit ou dans le cœur. Ces juifs de la loi ne savaient pas que rejeter la foi qui est venue vers eux faisait qu’ils n’étaient plus des véritables juifs, mais plutôt des faux juifs dans la foi. Voilà pourquoi l’apôtre Paul, reconnaissant que le juif c’est la foi et non la loi déclare : « Le Juif, ce n'est pas celui qui en a les dehors; et la circoncision, ce n'est pas celle qui est visible dans la chair. Mais le Juif, c'est celui qui l'est intérieurement; et la circoncision, c'est celle du cœur, selon l'esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu. » (Romains 2/28-29).

       Lorsque le Seigneur Jésus disait à la femme samaritaine que le salut vient des juifs, il ne parlait pas des juifs de la loi, mais plutôt des juifs de la foi, c'est-à-dire par lui (Jean 4/22). L’apôtre Pierre avait été reproché par des juifs à Jérusalem du simple fait qu’il était allé chez Corneille un païen, et avait mangé avec lui ainsi qu’avec d’autres incirconcis. Ces gens qui lui reprochaient son geste ne savaient pas que même ces juifs qui étaient remplis à Jérusalem étaient aussi des païens et des incirconcis de cœur par l’épée ou la parole du Seigneur, parce qu’ils combattaient cette parole, et ils ignoraient aussi qu’en combattant cette parole ils étaient devenus ennemis de Dieu (Actes 11/1-3). Ces juifs eux-mêmes refusaient d’être circoncis de cœur et empêchaient même ceux qui étaient des incirconcis de chair et qu’ils appelaient païens, d’être circoncis de cœur par la parole de l’épée ou de la foi, et c’est pour eux que l’apôtre Paul disait : « Ce sont ces Juifs qui ont fait mourir le Seigneur Jésus et les prophètes, qui nous ont persécutés, qui ne plaisent point à Dieu, et qui sont ennemis de tous les hommes, nous empêchant de parler aux païens pour qu'ils soient sauvés, en sorte qu'ils ne cessent de mettre le comble à leurs péchés. Mais la colère a fini par les atteindre » (1 Thessaloniciens 2/15-16).

       Ces juifs ne trouvaient rien de bon dans cette parole qui est l’esprit de Dieu et qui devait les affranchir de l’incirconcision du cœur pour qu’ils deviennent de véritables juifs ou des véritables circoncis. Mais comme ils trouvaient indigne cette parole qui est la vie éternelle, voilà pourquoi il est dit : « Paul et Barnabas leur dirent avec assurance: C'est à vous premièrement que la parole de Dieu devait être annoncée; mais, puisque vous la repoussez, et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, voici, nous nous tournons vers les païens» (Actes 13/46). Les circoncis ne sont pas ceux de la chair, qui mettent leur confiance dans la chair, mais les circoncis sont ceux qui le sont dans l’esprit, et qui mettent leur confiance dans l’esprit. Voilà pourquoi il est dit : « moi, circoncis le huitième jour, de la race d'Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d'Hébreux; quant à la loi, pharisien » (Philippiens 3/5).

       Cette parole du Seigneur Jésus a été donnée à tous les hommes du monde entier pour épée, afin que par elle, ils soient circoncis et soient en alliance avec Dieu, non plus de la circoncision de la main d’homme que les juifs avaient héritée depuis Abraham (Genèse 17/9-14), mais celle de l’esprit par la parole de l’esprit et de vie ; voilà même pourquoi il est dit : « Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair » (Colossiens 2/11).

       La plupart des chrétiens d’aujourd’hui sont des païens ; parce qu’ils sont chrétiens non dans la foi, mais plutôt dans la loi. S’ils n’étaient pas des païens, le mal n’inonderait pas le monde des chrétiens, et la peur ne devait pas être aussi grande. On n’a pas peur de celui qui est dans la foi, mais de celui qui est dans la loi. Si les chrétiens n’étaient pas païens aujourd’hui, ils allaient être chrétiens de la foi, et dans la foi, l’homme regarde son semblable, désire de tout son cœur qu’il vive tant dans l’esprit que dans le physique afin que lui aussi vive devant Dieu ; qu’il soit en santé tant dans l’esprit que dans le physique afin que, lui aussi obtienne la santé devant Dieu ; qu’il soit riche tant dans l’esprit que dans le physique, afin que lui aussi soit riche devant Dieu ; qu’il soit glorieux, grand et fort tant dans l’esprit que dans le physique, afin que lui aussi soit glorieux, grand et fort devant Dieu.

       Les hommes témoigneraient le sentiment du Seigneur en étant chrétiens de la foi et non païens. Car, tel que le Seigneur Jésus au ciel, a le sentiment envers l’homme, tels ceux qui sont dans la foi en lui, ont aussi le même sentiment, c’est en cela que leur amour est parfait comme il dit : « Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement » (1 Jean 4/17). Si les païens ou chrétiens de la loi n’avaient pas l’intelligence obscure, ils se poseraient la question de savoir si les chrétiens d’aujourd’hui iront au royaume des cieux avec le mal qui a rempli leur milieu aujourd’hui ; parce que ceux qui entreront au royaume des cieux sont ceux qui commencent à vivre Jésus (sa vie, sa pensée, son sentiment) sur terre ou étant encore dans la chair, pour ne pas être étrangers à celle qu’ils vivront dans le royaume des cieux.

       Si la majorité des chrétiens aujourd’hui n’étaient pas des païens, ils ne diraient pas que s’ils souffrent, travaillent, font le commerce… c’est pour leurs enfants, leur femme, leurs parents … mais ils diraient plutôt : c’est pour l’œuvre à laquelle ils ont été appelés et qui fait leur présence. Ils devaient se voir et se considérer comme des étrangers sur terre et non comme des autochtones. Etant étrangers, leur souci serait d’accomplir la volonté ou l’œuvre de celui qui les a appelés et par qui ils font leur présence. Etant chrétiens de la foi pour ne pas être païens ou chrétiens de la loi, ils devaient se voir et se prendre pour des ambassadeurs de Christ sur terre. Par exemple, un ambassadeur de France au Cameroun, lorsqu’il est envoyé par son président, ne sait pas quand il sera rappelé par celui-ci. Quand il rentrera, il n’emportera ni bâtiment ou maison, ni matériels. Tout ce qu’il aura c’est son rapport dans lequel il aura détaillé tout ce qu’il aura accompli au Cameroun pendant sa présence. Est-ce qu’il va s’inquiéter, souffrir ou se lamenter sur les choses qu’il n’emportera pas ou sur l’œuvre qu’il aura accomplie et pour laquelle il aura fait un bon rapport ?

        Il en est de même du Seigneur Jésus qui nous a appelés en lui et nous a envoyés accomplir une tâche. Il nous voit, nous note, et lui seul connait la seconde, la minute, l’heure, le jour, la semaine, le mois et l’année où nous allons quitter la chair (ou la terre). Sur la terre, les choses de la terre, les hommes physiques et leurs charges ont pris tout notre cœur, notre temps, notre pensée, nos sentiments et matériels, et nous sommes restés méchants et pauvres. Voilà pourquoi les païens ou chrétiens de la loi sont toujours dans les lamentations et inquiétudes du lendemain pour leur physique, leurs enfants et proches et non pour leur esprit. Voilà pourquoi le Seigneur Jésus avertissait les juifs qui n’étaient plus païens dans l’esprit lorsqu’il leur disait : « Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? que boirons-nous? de quoi serons-nous vêtus? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » (Matthieu 6/31-33).

        Car les païens ou chrétiens de la loi ont les inquiétudes et les pensées concernant leur avenir dans les choses vaines. Voilà même pourquoi l’apôtre Paul avertissait les gens qui avaient reçu la foi de ne plus avoir de vaines pensées concernant leur avenir comme lorsqu’ils étaient encore païens ou encore chrétiens de la loi. Voilà pourquoi il est dit : « Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c'est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées. Ils ont l'intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l'ignorance qui est en eux, à cause de l'endurcissement de leur cœur » (Éphésiens 4/17-18). Si les chrétiens d’aujourd’hui n’étaient pas des païens, ils ne seraient pas étrangers au sentiment, à l’amour et au bien de Dieu. Mais comme ils y sont étrangers, voilà pourquoi le mal qu’ils portent les font souffrir. La foi leur avait demandé de venir à elle, afin qu’elle les décharge de cette loi qui pèse sur eux, mais ils ont préféré cette loi qui réjouit leur chair. J’entends souvent les gens dire aux autres : ‘’voilà déjà deux dimanches que je ne t’ai pas vu à la messe. Ne me dis pas que tu es devenu païen’’. Ils disent cela sans même savoir ce que c’est qu’un païen.

       Même si physiquement je ne suis qu’un va-nu-pieds, avec plein de trous de mémoire, n’ayant pas où abriter ma tête, j’ai une grande mission dans ce monde dont seul le Seigneur Jésus connait la dimension et le degré, et à lui seul la gloire dans sa bonté et son amour de voir tout le monde parvenir à la connaissance de la foi et être sauvé de la loi (1 Timothée 2/3-4).

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle (Jean 8/32).

 

 

Site Internet : WWW.CHAMPIDINO.ORG

TEL: (00237) 693 32 18 80  / 671 31 03 50  / 699 06 44 25

Email: champi320@yahoo.fr       Skype: champidino

Commentaires (1)

1. marabout (site web) 10/06/2017

SOLUTIONS A TOUT VOS PROBLÈMES

Maître marabout puissant, résout tous vos problèmes. Amour perdu

retour rapide de l’être aimé, renfort des sentiments, affection,

mariage, etc... Chance aux jeux, examens, désenvoûtent, commerce,

travail, mauvais sort. Compétent, sérieux, porte monnaie magique de production d'agent chaque 72h , discret. Réussite prouvée,

quelque soit le cas.il a fait ses preuves partout dans le monde

veuillez le contactez sur

email: spiritualistezangan@gmail.com ou sur son numéro téléphonique ou whatsapp

contact: 00229 64 54 82 05 il est disponible whatsapp aussi

merci de ne pas raté cette chance de sauvé votre vie.

Numéro whatsApp ou appel 00229 64 54 82 05

Numéro whatsApp ou appel 00229 64 54 82 05

MAIL: spiritualistezangan@gmail.com

page facebook

https://www.facebook.com/Solution-A-Tous-Vos-Probl%C3%A8mes-Spiritualit%C3%A9-1443950965667826/

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site