356ème message

En vérité...

SI AUJOURD’HUI CEUX QUI SE DISENT CHRÉTIENS NÉS DE NOUVEAU, JUSQU'AUX HOMMES DE DIEU TIRENT LEUR GRANDEUR, GLOIRE, RICHESSE ET RÉUSSITE DE VIE DANS LES CHOSES DE LA TERRE, TERRE QU’ILS PIÉTINENT, D’OU VIENDRA DONC LE TÉMOIGNAGE ?

                                C’est le 356ème message

       En vérité, voir aujourd’hui le degré d’aveuglément de ceux-là qui se reconnaissent comme des véritables témoins de Christ donne une froideur et une grande frayeur, car le Seigneur Jésus dit : «La loi et les prophètes ont subsisté jusqu'à Jean; depuis lors, le royaume de Dieu est annoncé, et chacun use de violence pour y entrer. » (Luc 16/16). Donc, cette parole du Seigneur Jésus qui est esprit et vie étant annoncée, celui qui la reçoit et vit cette vie du royaume des cieux, passera du royaume de la terre qui est l’appartenance à ce monde, au royaume du ciel qui est l’appartenance au royaume des cieux. Le royaume des cieux étant annoncé, ceux-là qui ont trouvé bon d’écouter la vie, la richesse, la gloire, la grandeur, la puissance et le pouvoir du royaume des cieux parce qu’en lui se trouve le bonheur de l’âme, prendront certainement l’engagement de quitter et de mépriser la vie, la richesse, la gloire, la grandeur, la puissance et le pouvoir du royaume de la terre au profit de ceux du royaume des cieux.

        Donc, celui qui a écouté la parole du royaume des cieux annoncée, et a pris l’encagement d’appartenir au royaume des cieux, devient l’homme du royaume des cieux dans ce monde et rend témoignage de tout son royaume ; mais n’étant plus du monde qu’il était. Il passe ainsi de l’autochtone qu’il était dans ce monde à l’étranger qu’il est devenu. Au départ, tout le monde était autochtone dans ce monde et seul le Seigneur Jésus était étranger ; et il rendait témoignage dans ce monde de la vie, de la gloire, de la richesse, de la grandeur, du pouvoir et de la puissance du royaume des cieux, démontrant que ce qui est du royaume de la terre n’a qu’une courte durée de vie et est sans valeur pour la fin. Le seigneur Jésus amenait de ce fait les gens à mépriser ce qui n’a pas de valeur au profit de ce qui a de la valeur pour l’éternité, car son désir était que tout le monde devienne son frère ou sa sœur par cette volonté du royaume des cieux ou du Père afin d’hériter les biens de valeur sans fin. 


       Le Seigneur Jésus étant seul, n’était pas de ce monde. Il avait donc appelé les premiers disciples qui avaient pris l’engagement de tout quitter et de le suivre. Ces premiers disciples qui avaient quitté le royaume de la terre dans l’esprit étaient devenus les gens du royaume des cieux. Ils étaient passés du statut d’autochtone à celui d’étranger. Etant toujours dans ce monde, ils n’étaient plus de ce monde comme celui qui les avait appelés, c’est-à-dire le Seigneur Jésus. C’est pour cela même qu’il rend témoignage au Père pour eux en disant : «Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.» (Jean 17/16). Voilà pourquoi le Seigneur leur avait dit qu’il rendait le témoignage de la vie, de la gloire, de la richesse, de la grandeur, de la puissance et du pouvoir du royaume des cieux sur terre et que son témoignage allait continuer, à travers eux qui avaient tout quitté pour lui. Le seigneur leur avait aussi dit que lui appartenant, ils recevront une puissance, le Saint Esprit qui surviendra sur eux, et ils seront ses témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans toute la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre (Actes 1/8). 

       Les apôtres ayant reçu la promesse, rendaient témoignage à Jérusalem dans la démonstration de la valeur de la vie, de la richesse, de la gloire, de la grandeur, du pouvoir et de la puissance du royaume des cieux au mépris de ceux de la terre à travers leur enseignement au point qu’ils avaient rempli Jérusalem de la gloire du royaume des cieux. Et les autochtones du royaume de la terre qui s’y trouvaient, voyant que les choses du royaume des cieux venaient à mépriser celles du royaume de la terre, leur défendirent d’enseigner au nom de l’homme du royaume des cieux tel qu’ils disaient : «Ne vous avons-nous pas défendu expressément d'enseigner en ce nom-là? Et voici, vous avez rempli Jérusalem de votre enseignement … » (Actes 5/28). Donc, les apôtres, n’étaient plus du royaume de la terre, mais du royaume des cieux ; c’est ainsi qu’en imitant le Seigneur Jésus, nous devrions être édifiés par eux (Éphésiens 2/20). 


       En vérité, si nous étions du royaume des cieux, nous devrions rendre témoignage de la valeur de la vie, de la gloire, de la grandeur, de la richesse, de la puissance et du pouvoir du royaume des cieux au mépris de ceux de la terre. Etant sur terre, nous devrions rendre témoignage au Seigneur Jésus dans sa mission telle que les apôtres dont les noms sont écrits dans la bible ont fait hier. Nous serions dans le travail qui nous pousserai à accorder plus de valeur aux richesses du royaume des cieux tout en amenant les gens à recouvrer la vue afin qu’eux aussi passent de la considération des choses de valeur limitée à la considération de celles qui sont sans fin de valeur. 


       En vérité, si ceux qui se disent chrétiens nés de nouveau n’étaient pas aussi aveugles, ils amèneraient les rois, les chefs d’Etats, les ministres, les chanceliers, les diplomates, les grands hommes d’affaires, les stars, les gouverneurs, les généraux, les directeurs, les préfets, les colonels, les procureurs, les avocats, les sous-préfets, les maires, les commissaires, les commandants, les huissiers jusqu’aux derniers des fonctionnaires, des commerçants et agriculteurs qui sont encore grandement aveugles au recouvrement de la vue. Car ils ne voient pas que la grandeur, la gloire, la richesse, le pouvoir et la puissance qu’ils ont, ou cherchent à obtenir, ne sont que vanités parce qu’ils viennent des vanités. Malheureusement, eux-aussi sont restés vanités devant l’homme du royaume des cieux ; mais qui témoignera véritablement le royaume des cieux afin d’amener ces hommes inconnus du royaume des cieux, pauvres, misérables et nus de leur état à être connus du seigneur Jésus en devenant riches et en couvrant leur nudité ? 

       Ceux qui se disent nés de nouveau et ceux qui se reconnaissent comme ne l’étant pas, tous sont dans la danse des aveugles. Sinon comment les gens peuvent piétiner ou marcher sur une terre et trouver que c’est dans cette terre que proviennent leur grandeur, leur gloire, leur richesse et la réussite de l’avenir de leur vie ; quel aveuglément ! Comment les hommes peuvent-ils se glorifier de la terre ? Regardez dans ce monde lorsque quelqu’un obtient les choses qui viennent de la terre qu’il piétine, les gens se mettent à dire qu’il est devenu grand, riche, glorieux, qu’il a gagné ou réussi sa vie ; il suscite ainsi la convoitise des uns et des autres, qui vont d’ailleurs envier sa place, chercher à être son ami ou à être à ses côtés comme frère, sœur, cousin ou cousine afin de bénéficier des choses qui viennent de la terre. Mais quelle pauvreté et vanité d’esprit ! 


       En vérité, si dans ce siècle ceux qui sont considérés comme de véritables témoins de Christ tirent leur grandeur, leur gloire, leur valeur et leur réussite de vie dans les choses de la terre qu’ils piétinent, d’où viendra alors le témoignage ? En vérité, chrétiens ou pas chrétiens dans ce siècle, tous sont dominés par ce qu’ils piétinent ; car aujourd’hui, l’homme piétine la terre dans le physique, et les choses de la terre le piétinent dans le cœur et l’esprit. Le témoignage n’étant pas physique, mais spirituel, pendant que les hommes piétinent la terre dans le physique, les choses de la terre les piétinent dans l’esprit ; qui gagne l’autre, ou alors qui méprise l’autre ? Voilà pourquoi les choses de la terre les piétinant dans le cœur et dans l’esprit ont pris l’ascendance sur eux. C’est ainsi qu’aujourd’hui, le matériel domine l’homme et le rend son esclave, et tout cela est au profit du diable. Car les gens piétinent la terre physiquement et ce qui sort de la terre les piétine spirituellement et les rend esclaves au point où s’ils sont en joie, c’est parce que ce qui sort de la terre est présent à leur côté, et si cette joie disparaît, c’est parce que ce qui sort de la terre a disparu dans leurs mains, dans leurs poches… 


       Le témoignage étant spirituel, voyant la terre et ses choses marcher sur le cœur, l’esprit de l’homme et son physique, disons-nous en vérité que c’est l’homme qui marche sur la terre ? Mais quelle fausse domination de l’homme marchant sur la terre, et quelle véritable domination des choses de la terre marchant dans le cœur et l’esprit de l’homme ! Si les chrétiens aujourd’hui étaient du royaume des cieux sur terre pour rendre témoignage que la gloire, la grandeur, la richesse et l’avenir de la vie de la chair n’ont aucune valeur pour la fin des temps, ils amèneraient les gens à les quitter c’est-à-dire à les mépriser pour la considération et l’attachement à ce qui est véritable ; ils marcheraient alors eux-mêmes physiquement sur la terre, et spirituellement aussi sur les choses de la terre qui n’ont aucune valeur éternelle, d’où tous les hommes de ce siècle, chrétiens ou pas tirent leur gloire, leur grandeur, leur richesse et la vie de leur avenir. 

       Voilà pourquoi le matériel dans ce siècle est pris pour une grandeur, une gloire, une source de respect, de considération, de suffisance, de vie et un avenir réussi. C’est à cause de la grandeur, de la gloire, du respect, de la considération, de la valeur, du pouvoir, de la domination… provenant du matériel que les grands et petits de ce monde se livrent à la magie, à la pédophilie, à l’homosexualité, à la consommation du sang et de la chair humaine, à entretenir les rapports sexuels avec des fous, des folles et des animaux comme les totems, les chiens…, à la vente d’organes humains, à l’exhumation des ossements humains, à la vente des êtres humains par voie magique, aux agressions, braquages, vols, faux, détournements des fonds publics, à la création des maladies contagieuses, à l’armement des rebelles…. Donc, les choses de la terre sont devenues un dieu pour les chrétiens et non chrétiens au point où lorsque ce dieu les manque même pour quelque temps, ils sont comme morts ou malades, et lorsque qu’ils obtiennent ce dieu, la vie ou la santé leur revient. 

       Que cela fait très mal surtout même pour ceux qui se disent nés de nouveau. Donc, sans le témoignage du royaume des cieux dans ce royaume de la terre, comment le mal peut donc être freiné ? Le monde est rempli des chrétiens, mais de quel royaume pour quel témoignage ? En vérité, s’il y avait des véritables qui sont de la race de Dieu, la terre où sont renfermés la gloire, la grandeur, la richesse, la valeur, la considération, le respect, la réussite et l’avenir de la vie des grands et petits de ce monde allait trembler ; mais il ne se fait pas tard car il est même dit : «Ainsi donc, étant la race de Dieu, nous ne devons pas croire que la divinité soit semblable à de l'or, à de l'argent, ou à de la pierre, sculptés par l'art et l'industrie de l'homme. » (Actes 17/29). Il est encore dit : «Jette l'or dans la poussière, L'or d'Ophir parmi les cailloux des torrents; Et le Tout Puissant sera ton or, Ton argent, ta richesse. » (Job 22/24-25), et Nahum 2/10 dit : «Pillez l'argent! Pillez l'or! Il y a des trésors sans fin, Des richesses en objets précieux de toute espèce. ». 

       Aujourd’hui, ce sont les choses de la terre qui pillent le cœur et l’esprit de l’homme, et ce sont elles qui sont notre fournisseur de joie, de paix, notre fortification, notre consolateur, notre déstressant et notre dieu. Or l’apôtre Paul dit : «Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre. » (Colossiens 3/2) ; et l’apôtre Pierre de son côté dit : «N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui » (1 Jean 2/15).

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)


Web-Site: WWW.CHAMPIDINO.ORG

TEL: (00237) 693 32 18 80  / 671 31 03 50  / 699 06 44 25

Email: champi320@yahoo.fr       Skype: champidino


 

- See more at: http://www.champidino.org/fr/index.php?option=com_content&view=article&id=427&Itemid=903#sthash.Fw0a4rIC.dpuf

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site