359ème message

La lumière

EN VÉRITÉ, COMMENT Y AURA-T-IL LE TÉMOIGNAGE DU SEIGNEUR JÉSUS DANS CE SIÈCLE LORSQUE LES CHRÉTIENS, MÊME CEUX QUI SE DISENT NÉS DE NOUVEAU, TROUVENT LE BIEN-ETRE DANS LA POSSESSION ET LA CONSOMMATION DU PAIN DE MOÏSE ET NON DANS CELUI DU SEIGNEUR JÉSUS ?

 

                                  C’est le 359ème message

       En vérité, comment la lumière du Seigneur Jésus peut-elle briller dans ce siècle rempli de ténèbres pendant que les chrétiens, même ceux qui disent être nés de nouveau, trouvent la valeur dans la possession et la consommation du pain sans vie ? Le pain de Moïse était pour rassasier la chair ; et le pain du Seigneur Jésus est pour rassasier l’âme, c’est le vrai pain. Voilà pourquoi le Seigneur Jésus dit : « … En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel; car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » (Jean 6/32-33).

       Le pain de Moïse était poussière et sans vie, c’est pourquoi il ne pouvait pas vivifier ceux qui le consommaient. Par contre, le pain de Jésus est celui-là qui vivifie ceux qui le consomment, voilà pourquoi il dit : « C'est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n'en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement » (Jean 6/58).

        Les deux pains sont nourrissants et vivifiants ; l’un nourrit et vivifie la chair, l’autre nourrit et vivifie l’âme. Et s’il y a les témoins de Jésus sur terre, ils rendent témoignage de la valeur, de la gloire et de la grandeur dans la possession et la consommation du pain du royaume des cieux qui a le pouvoir de vivifier l’âme. Ils ne rendent donc pas témoignage de la valeur, de la gloire et de la grandeur dans la possession de la poussière qui n’a que le pouvoir de vivifier la chair qui est la terre.

        En vérité, quel témoignage pour le Seigneur Jésus dans ce siècle où les chrétiens, même ceux qui disent être nés de nouveau, lorsqu’ils voient quelqu’un qui est né dans une famille qui possède en grande quantité le pain de Moïse, affirment que ce dernier est bien né ! Lorsqu’ils voient quelqu’un engraissé par la consommation du pain de Moïse, disent que celui-là vit bien. La possession et la consommation de ce pain donnent à ces gens la grandeur, la gloire et la richesse de la terre; voilà pourquoi plusieurs se livrent avec acharnement, sacrifiant ainsi leurs semblables afin de posséder une grande quantité de ce pain de poussière. Or ce pain et la chair qu’il nourrit sont tous deux poussière et les deux retourneront dans la terre. Voilà pourquoi il est dit : «Tout va dans un même lieu; tout a été fait de la poussière, et tout retourne à la poussière. » (Ecclésiastes 3/20).

       Jusqu’à quand y aura-t-il le vrai témoignage dans la glorification du vrai pain qui est le pain de Jésus venant du Royaume des cieux, au mépris du faux pain qui est le pain de Moïse tombant du ciel mais étant de la poussière ? Aujourd’hui, même ceux qui disent être nés de nouveau regardent les rois, les Chefs d’Etats, les chanceliers, les ministres, les diplomates, les grands hommes d’affaires, les stars, les gouverneurs, les généraux, les préfets, les colonels, les procureurs, les directeurs, les avocats, les sous-préfets, les commissaires, les commandants, les huissiers jusqu’aux petits fonctionnaires, commerçants, agriculteurs…remplis du pain de Moïse, et disent à l’égard de ces derniers qu’ils sont biens nés ou encore qu’ils vivent bien. Voilà pourquoi ce siècle, y compris ceux qui disent être nés de nouveau, témoignent la possession en quantité et la consommation du pain de Moïse.

       Comment y aura-t-il témoignage de la valeur sans la possession et la consommation du vrai pain ? Que cela fait pitié et très mal. Les gens passent leur temps à travailler afin de gagner et de posséder en quantité le pain de Moïse qui n’a que le pouvoir de nourrir la chair pour quelques heures, et après quoi il emprunte le chemin du retour à la terre. C’est pourquoi le Seigneur Jésus nous demande de travailler beaucoup plus dans la possession du pain qui n’est pas de la terre et qui ne périt pas tel qu’il dit: «Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau. » (Jean 6/27).

       Comment y aura-t-il le témoignage qui fera bouger ce siècle pendant que les chrétiens, même ceux qui disent être nés de nouveau considèrent que ce sont ceux qui possèdent en quantité et consomment le pain de la terre qui est le pain de Moïse qui sont les mieux lotis ? Ce pain de poussière a aveuglé les gens au point que ces derniers vendent leurs semblables par la magie pour le posséder en grande quantité ; ils décapitent leurs semblables en enlevant certains organes pour les vendre…. Comment quelqu’un peut-il vendre l’être humain pour gagner en retour les choses de la terre ? Mais quel aveuglément sans limite pour ces derniers !

       Ces gens trouvent que la possession en quantité du pain de Moïse est une grandeur, une gloire et une richesse témoignées même par ceux qui se disent nés de nouveau. Ils se livrent donc avec acharnement et sacrifice pour le posséder en quantité. Certains vont jusqu’à travailler le jour du sabbat qui est le jour de repos en la gloire de Dieu, pour la recherche de ce pain de Moïse qui les a aveuglés. Ils ne voient pas que tout ce qu’ils cherchent sort de la terre et n’a pour destination finale que la terre. Lorsque la chair est engraissée, on commence à dire que cette personne vit bien. En vérité, comment y aura-t-il le témoignage du Seigneur Jésus pendant que ceux qui disent lui appartenir en esprit et en vérité admirent et qualifient de riches ceux qui possèdent en quantité le pain de Moïse, qui se suffisent dans cette limitation au faux pain ou au pain sans valeur pour l’âme ? C’est la limitation à la possession en quantité de ce pain de Moïse qui est à l’origine de plusieurs maux.

       En vérité, c’est à celui qui est né de la volonté du Seigneur Jésus et qui vit cette volonté qu’on doit dire qu’il vit bien. En vérité, s’il y a les véritables témoins de Christ, ils doivent plutôt rendre témoignage du bien-être et de la vie spirituels et non charnels ; car ce siècle est rempli des gens dont on dit qu’ils vivent bien, alors que certains sont dans la pédophilie, dans l’homosexualité, dans la consommation du sang et de la chair humaine, dans le sacrifice et la vente des êtres humains, dans le trafic des organes humains et la drogue, dans la magie, le faux, le vol, le banditisme, le détournement des fonds publics, entretiennent les rapports sexuels avec les fous, les folles, les animaux et les mamiwater …. Et encore aujourd’hui, lorsqu’on voit un jeune qui a un avenir dans la possession en quantité du pain de Moïse, on cherche à le détruire par jalousie.

       Le pain de Christ a et est la valeur sûre, sans limite parce que ce pain est lui-même. Voilà pourquoi il dit : « Je suis le pain de vie. » (Jean 6/48). C’est dans la possession en quantité et la consommation de ce pain que les véritables parlent de bien vivre, et non dans la pourriture qui engraisse le ventre et la chair ; car le Seigneur Jésus dit : « Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. » (Jean 6/51), et il continue à dire : « car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » (Jean 6/33). Si les gens possédaient ce pain en quantité, et le consommaient, ils seraient riches, biens et vivants ; puis ils devraient cette richesse, ce bien et cette vie aux gens qui possèdent en quantité le pain de Moïse. Mais les hommes, étant riches du mal et de la mort, doivent à leurs semblables ce mal et cette mort qu’ils possèdent en quantité et qu’ils sont.

       Le mauvais riche avait le pain de Moïse en quantité et le consommait, et Lazare avait le pain de Jésus en quantité et le consommait ; chacun était bien né, ou encore vivait bien, l’un de la poussière et l’autre de l’esprit. Mais comme la fin vaut toujours mieux que le commencement, à la fin, celui qui avait un faux pain et se séduisait de bien vivre avait reconnu qu’il n’avait rien de plus grand que la pauvreté éternelle. Si c’était à notre époque comme c’est le cas aujourd’hui, même pour ceux qui disent être nés de nouveau, ils n’allaient jamais qualifier Lazare de celui-là qui vit bien, mais ils allaient toujours le dire du mauvais riche.

       Ce qui m’étonne est que nous lisons ce qui est esprit et vérité, mais nous qualifions et rendons témoignage aux choses physiques qui sont pour nous source de grandeur, de gloire, et de bien-être. Voilà pourquoi ce siècle est spirituellement pauvre à 99,99% par manque de possession et de consommation du pain de Christ, alors que la fin de toute chose est proche. C’est là où j’ai encore compris pourquoi le Seigneur Jésus demande si en revenant sur terre, il trouvera encore la foi.

        C’est pour ce manque en quantité du pain de Moïse que les gens se lamentent, s’inquiètent, se détruisent, s’entretuent, se font la guerre… Or, le Seigneur Jésus, connaissant ce pain sans valeur de vie qui est un piège pour les hommes dit : « Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? Que boirons-nous? De quoi serons-nous vêtus? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » (Matthieu 6/32-33).

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

 

 Web-Site: WWW.CHAMPIDINO.ORG

TEL: (00237) 693 32 18 80  / 671 31 03 50  / 699 06 44 25

Email: champi320@yahoo.fr       Skype: champidino

- See more at: http://champidino.org/fr/index.php/revelations/l-evangile-de-la-delivrance-et-du-salut/430-359eme-message#sthash.PO7xkThm.dpuf

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×